Covid-19 : Le retour de la omra sous haute surveillance  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Covid-19 : Le retour de la omra sous haute surveillance 

Covid-19 : Le retour de la omra sous haute surveillance 

Le membre du comité scientifique de surveillance et de suivi du coronavirus, le Pr Elias Akhamoukh, a révélé qu’un protocole spécial sera appliqué pour accueillir et recevoir les pèlerins qui ont effectué la omra, et ce afin d’éviter la transmission de toute éventuelle infection au coronavirus. 

S’exprimant sur les ondes de la radio régionale de Constantine, le Pr Elias Akhamoukh a fait savoir que les pèlerins subiront un examen médical à leur arrivée au  pays. «Les autorités sanitaires ont mis en place un protocole sanitaire pour recevoir les pèlerins afin d’éviter la transmission de toute éventuelle infection. Si des cas de contamination venaient à être enregistrés, les personnes concernées seront directement isolées par mesure de sécurité, et ce  afin de réduire la transmission du virus. Il convient de noter que la même procédure sera appliquée pendant la saison du hadj. 

Concernant la situation sanitaire, le membre du comité  scientifique a souligné que l’Algérie a enregistré la fin de la quatrième vague depuis plusieurs semaines et que nous assistons à une stabilité de la situation sur le plan épidémiologique. Il a ajouté que l’Algérie a enregistré des chiffres que nous n’avons pas vus depuis le début de l’épidémie, que ce soit pour les  contaminations ou les décès. «L’Algérie est arrivée à une situation que l’on n’a pas observée dans d’autres pays mais on n’en a pas encore fini avec le virus car il y a de nouveaux mutants issus de la convergence des deux anciens, alors que le virus se déplace par vagues saisonnières». 

Le Pr Akhamoukh a indiqué que «s’il y avait apparition d’un nouveau mutant avec de nouvelles caractéristiques, il y aurait, bien sûr, une surveillance exceptionnelle», a-t-il affirmé. Le spécialiste a également appelé à entrer dans la phase de coexistence avec le virus et à recourir à la vaccination, laquelle s’est avérée efficace. Il a indiqué qu’il existe des signes de sortie de crise sanitaire, rappelant toutefois que le virus restera en circulation pendant des mois, voire des années. 

Le même intervenant a indiqué que la pandémie de coronavirus a perturbé le travail de nombreux services hospitalier et le ministère de tutelle s’emploie à relancer l’activité de ces services pour remédier à la situation, notamment en ce qui concerne les urgences médicales. Dans ce contexte, il a appelé à réorganiser l’aspect urgent car c’est la façade des établissements hospitaliers.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email