Covid-19 : Le Dr Fourar exclut un retour au confinement – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Covid-19 : Le Dr Fourar exclut un retour au confinement

Covid-19 : Le Dr Fourar exclut un retour au confinement

Le porte-parole du comité de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Djamel Fourar, a affirmé que la situation épidémiologique en Algérie est «stable», soulignant qu’un retour au confinement est, pour le moment, exclu.

S’exprimant hier sur les ondes de la radio nationale, le Dr Fourar, a indiqué que l’Algérie traverse actuellement une situation épidémiologique stable ne dépassant pas les 150 cas par jour. Cependant, il a appelé les citoyens au respect des mesures préventives et à se faire vacciner afin de prévenir tout risque. Il a néanmoins exclu tout retour au confinement, d’autant, a-t-il prétexté, qu’«on ne sait pas encore quelle sera la puissance de la quatrième vague du coronavirus».

Le représentant du comité scientifique avait auparavant confirmé que si le taux de vaccination n’augmentait pas ces jours-ci, nous atteindrions la quatrième vague. Il a souligné que la situation sanitaire est actuellement stable mais que le taux de vaccination a beaucoup diminué. Il a, dans ce sens, révélé que «286 000 personnes ont été vaccinées durant la troisième vague. Une fois la situation devenue stable, le comité a enregistré une grande réticence à la vaccination contre le virus».

L’invité de la radio a assuré que «tous les moyens étaient disponibles afin de prendre en charge les personnes infectées par le coronavirus en cas de quatrième vague, et ce afin d’éviter le scénario de la troisième vague de l’épidémie». Le Dr. Fourar a, dans ce contexte, rappelé que près de 5 millions de personnes ont reçu les deux doses du vaccin anti-Covid 19. Selon lui, 25 % de la population ciblée a été vaccinée.

Toujours à propos de la vaccination, Djamel Fourar a affirmé que l’Algérie dispose de grandes quantités de vaccin contre le coronavirus qui risquent de se périmer si les citoyens continuent à se montrer réticents. Le porte-parole du comité ne cesse d’appeler les citoyens à se faire vacciner, l’objectif de la campagne étant de vacciner environ 70% de la population afin d’atteindre l’immunité collective et briser ainsi la chaîne de contamination.

Par ailleurs, il a précisé que la vaccination n’était pas obligatoire, rappelant néanmoins que se faire vacciner est le seul moyen d’éviter les décès et une quatrième vague.

Il convient de rappeler que depuis quelques semaines, le nombre de cas de contamination au coronavirus connaît une augmentation, ce qui a interpellé les spécialistes et les responsables du secteur, lesquels ne cessent de lancer des mises en garde quant à une 4e vague qui n’en est qu’à ses débuts, selon les déclarations du Pr Kamel Sanhadji, président de l’Agence nationale de sécurité sanitaire. Regrettant la réticence des citoyens quant à la vaccination, le Pr Sanhadji a fait savoir que ses services ont préconisé plusieurs mesures contre cette recrudescence,  notamment l’instauration du pass sanitaire.

Le Pr Sanhadji a même alerté que 13 millions de doses de vaccin sont menacées de péremption en raison de la réticence des citoyens.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email