Covid-19 en Algérie : Situation inquiétante dans plusieurs wilayas   – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Covid-19 en Algérie : Situation inquiétante dans plusieurs wilayas  

Covid-19 en Algérie :  Situation inquiétante dans plusieurs wilayas  

La situation épidémiologique en Algérie est de plus en plus inquiétante, notamment après la hausse enregistrée dans le nombre des hospitalisations ces derniers jours. Les dernières données révèlent que plus de 4200 malades atteints de Covid-19 sont hospitalisés dans les différentes structures de santé à travers le pays.

Les lits d’hospitalisation sont quasi occupés dans plusieurs wilayas touchées par la nouvelle vague de coronavirus, plus virulente que les précédentes selon les experts. En cause, la propagation du nouveau variant « Omicron ». Un variant qui provoque moins de formes graves de la maladie que le Delta, puisqu’il s’attaque moins aux poumons, mais se propageant d’une manière très rapide, ce qui fait craindre un débordement des staffs médicaux, pas encore remis des précédentes vagues.

Plusieurs wilayas ont enregistré une hausse significative du nombre d’hospitalisation dans les services dédiés à la Covid-19. A leur tête la wilaya d’Alger avec 800 malades hospitalisés à travers les hôpitaux de la capitale. D’autres wilayas, à l’instar de Blida, Tizi, Bejaia et Jijel ont enregistrées une augmentation dans le nombre des hospitalisations.

Cette situation pourtant très alarmante ne semble pas faire réaliser à bon nombre de citoyens l’urgence de se faire vacciner et de respecter les mesures barrières à même de stopper la propagation du virus. 

Or, une grande partie des citoyens tardent à réaliser la gravité de la situation actuelle, refusant de se faire vacciner et balayant d’un revers de main toutes les mesures barrières, notamment le port du masque, qui devient rare à constater dans les rues algériennes.

Devant cette situation alarmante, les spécialistes lancent des appels pour plus de vigilance et insistent sur le nécessaire respect strict des mesures de protection, distanciation et port obligatoire des masques.

« Les gens sont inconscients, ils exposent leur vie et celle des autres au danger avec leur insouciance », s’est indignée Malika, assistante administrative, affirmant rencontrer chaque jour beaucoup de problèmes avec des citoyens qui refusent de porter leur masque et ne respectent pas la distanciation imposée dans les administrations.

De son côté, Dr Omar Belabaci, pneumologue et spécialiste des maladies respiratoires, a insisté sur la nécessité de respecter le protocole sanitaire mis en place pour la lutte contre la Covid-19.

S’agissant du nouveau variant, le spécialiste a estimé qu’il s’agit d’un virus moins sévère que le précédent, avec des symptômes moins forts et qui engendre moins de cas d’hospitalisation, soulignant néanmoins que s’il entraîne des formes moins sévères de la maladie, il est plus transmissible puisqu’il y a une plus forte concentration virale au niveau du nez et de la gorge, ce qui augmente le risque de contamination.

Toutes les études scientifiques effectuées jusqu’à maintenant, semblent confirmer l’impression que le variant Omicron entraîne des formes moins sévères du Covid-19 que la souche Delta. Depuis le 23 décembre, il y a même eu quatre publications allant dans le même sens : plus grande transmissibilité du virus, mais moins dangereux que le Delta.

Des chercheurs de l’université de Liverpool ont conclu, dans un article mis en ligne le 26 décembre dernier, que des souris contaminées par le variant Omicron perdaient moins de poids et avaient des formes moins sévères de pneumonie que des souris soumises à d’autres mutations du Sars-CoV-2.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email