-- -- -- / -- -- --
Monde Asie

Covid-19: Des internautes réclament une enquête contre Etats-Unis

Covid-19: Des internautes réclament une enquête contre Etats-Unis

Le think-tank CGTN, affilié à China Media Group (CMG), a effectue , récemment, un sondage d’opinion sur auprès des internautes sur les réseaux sociaux en six langues officielles des Nations Unies. Les résultats du sondage étaient montrent que 83, 1% des internautes interrogés sont favorables à des enquêtes de l’OMS sur le traçage du virus de COVID-19 aux Etats-Unis.

Toujours selon ce sondage, les internautes sondés estiment que les Etats-Unis essayaient de cacher des faits liés à la propagation de la pandémie de COVID-19 et suspectent les Etats-Unis d’être le pays d’où est parti le virus. En s’exprimant de la sorte, les internautes croient que la tentative des Etats-Unis visant à se dédouaner et à nuire à la Chine a fait long feu.

Au fur et à mesure que le temps passe, de plus en plus on essaie de faire des idées un peu plus claires sur le début de la COVID-19. C’est le cas de la date de détection des premiers cas confirmés de COVID-19 aux Etats-Unis. On sait que des cas d’une maladie respiratoire inexplicable ont apparu après la fermeture du laboratoire Fort Detrick, sans compter plusieurs incidents sécuritaires survenus au laboratoire de l’Université de la Caroline du Nord.

Les Etats-Unis doivent notamment répondre à la question suivante que se posent des pays : comment les Etats-Unis pouvaient-ils savoir un mois avant qu’une maladie hautement contagieuse éclaterait à Wuhan? Selon The Time of Israel, en novembre 2019, l’armée américaine avait déjà partagé les informations avec Israël et l’OTAN, prédisant la propagation très prochaine à l’échelle mondiale du coronavirus. Dans leurs prédictions, les Etats-Unis avaient même cité nommément la ville de Wuhan. A ce sujet, la presse russe estime que « cette information de l’armée américaine fait de l’origine du nouveau coronavirus une idée qui suscite des litiges ». Pour la presse russe, c’était la délégation de l’armée américaine qui a apporté le virus à Wuhan lors des Jeux militaires mondiaux d’octobre 2019.

Bien que le rapport publié conjointement fin mars par l’OMS et la Chine montre qu’il est « extrêmement peu probable » que le virus ait fuité à partir d’un laboratoire chinois, les politiciens américains, pour dissimuler les doutes sur leur pays concernant le contrôle épidémique, ont mis la pression sur l’OMS pour ouvrir la deuxième phase du « traçage de la COVID-19 en Chine. Cela, dans le but de se dédouaner de ce qui pourrait être leur responsabilité dans la propagation de la pandémie. Cette manière de politiser le traçage du virus a été condamnée fermement par la communauté internationale.

Près de 70 pays ont écrit à l’OMS pour exprimer leur soutien aux résultats de la première étape du traçage du virus, mais ils se sont opposés à la politisation du traçage du virus. Le sondage mené auprès des internautes internationaux montre clairement qu’un large consensus se dégage au niveau mondial au sujet des manœuvres tendant à la politiser le traçage du virus. Il montre également que le monde s’accorde sur les résultats de la première étape de ce traçage qui a eu lieu en Chine, tout en souhaitant que les Etats-Unis fassent également l’objet des enquêtes sur l’origine du virus.

En répondant à la question « est-ce que les Etats-Unis mènent l’enquête sur l’origine du nouveau coronavirus pour des considérations politiques ? », 84% des internautes francophones ont répondu par « oui » sur YouTube ; les données collectées sur la plus grande plateforme russe de médias sociaux Vkontakte montrent que 91, 86% des internautes russophones pensent que l’administration américaine mène l’enquête pour des raisons politiques. Tout ceci révèle que les internautes des pays du monde sont lucides : l’administration américaine laisse son service de renseignement diriger le traçage, afin de détourner l’attention de l’opinion publique et tenter de chercher les responsabilités ailleurs.

A travers le sondage mené par le think-tank CGTN, le monde peut se rendre compte de la méfiance et du mécontentement des internautes internationaux envers les Etats-Unis, pays qui excellent dans la politique de deux poids deux mesures et qui s’illustrent par des actes paranoïaques et la manipulation politique sur le traçage de l’origine du virus, ainsi que par la recrudescence de la discrimination et la violence contre les personnes d’origine asiatique après la propagation de l’épidémie.

De ce fait, tout le monde est en droit de demander des explications à l’administration américaine sur les probables liaisons entre les Etats-Unis et l’éclatement de la pandémie de COVID-19.

De plus en plus des voix s’élèvent comme la vague, et à ce rythme, les Etats-Unis ne réussiront jamais à cacher la réalité et rejeter les responsabilités sur d’autres pays. Les politiciens américains disent souvent que la population a le droit de connaître la vérité. Pour ce faire, les Américains sont invités à ouvrir ses portes à une enquête internationale transparente. En tant qu’organisme charger, entre autres, de veiller à la santé de la population mondiale, l’OMS devrait se montrer attentive aux aspirations des internautes du monde entier, et procéder au plus vite au traçage du virus aux Etats-Unis, afin de permettre au public mondial d’en savoir davantage sur l’origine de ce virus.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email