-- -- -- / -- -- --
Nationale

Covid-19 : Des décisions importantes attendues

Covid-19 : Des décisions importantes attendues

Depuis deux mois, l’Algérie est entrée de plein fouet dans la troisième vague de la pandémie de Covid-19, avec plus de 1 000 cas par jour ces derniers temps. Les autorités sanitaires affirment que le variant Delta est à l’origine de cette nouvelle recrudescence des cas infectés. Il peut même exposer le patient à la mort même s’il est vacciné deux fois, a affirmé le Pr Kamel Djenouhat, président de la Société algérienne d’immunologie et membre du comité scientifique.

Cette situation épidémiologique inquiétante a suscité la réaction des spécialistes et des autorités sanitaires. En effet, d’importantes décisions seront annoncées dans les prochaines heures, a annoncé le Pr Djenouhat, qui s’exprimait ce samedi sur les ondes de la radio régionale de Sétif. Le spécialiste qualifie la situation de «dramatique mais pas catastrophique» malgré le pic des contaminations enregistré ces dernières 24 heures. Il appelle les Algériens à redoubler de vigilance car avec le variant Delta, le taux d’infection pulmonaire dépasse 50%. L’invité de la radio a, dans ce contexte, souligné que le patient atteint par le variant Delta, bien qu’il soit vacciné avec deux doses, risque toujours de mourir des complications du virus.

A ce propos, il a expliqué que la première dose protège le patient à seulement 30% et les 70% restants ne se manifestent qu’après 15 jours de l’injection de la seconde dose du vaccin. Il a ajouté, dans ce contexte, que si les vaccins avaient été pris à temps, on ne serait qu’à 5% des décès enregistrés actuellement. Concernant le taux de vaccination qu’a atteint l’Algérie à ce jour, il a affirmé que, selon les derniers rapports, entre 3 et 4 millions d’Algériens ont déjà reçu le vaccin. Le professeur a également indiqué que les enfants seront concernés par la vaccination dès que l’âge sera défini. Il a fait savoir que des propositions sont faites pour limiter l’âge de la vaccination contre le coronavirus dès 6 ans, 12 ans, ou encore des propositions à vacciner à partir de 18 ans.

Le Pr Djenouhat a encore une fois lancé un appel au respect des mesures préventives, notamment le port du masque, ajoutant que l’efficacité de ce geste dépasse 90% dans la protection quant aux risques d’une contamination. Le membre du comité scientifique a encore une fois dénoncé la propagande complotiste des personnes anti-vaccin, exhortant les Algériens à se faire vacciner, surtout que les vaccins sont désormais disponibles en quantité suffisante. En plus des 2,4 millions de doses de vaccin anti-Covid-19 en provenance de Chine, reçus vendredi, d’autres doses sont attendues, avec des équipements médicaux dans les prochains jours. Des experts chinois devraient également arriver prochainement à Constantine où se trouve le site de la future usine de production du vaccin.

Le président de la Société algérienne d’immunologie a, par ailleurs, annoncé l’arrivée de quantités importantes d’oxygène dans les hôpitaux pour faire face à la demande, rendue plus accrue par la symptomatologie du variant Delta qui nécessite une oxygénothérapie et non une intubation en cas de détresse respiratoire. Il a profité de l’occasion pour lancer un appel aux familles dont les enfants ont réussi à l’examen du baccalauréat de faire preuve de vigilance dans la célébration de l’évènement pour ne pas amplifier la dynamique des contaminations que connaît actuellement le pays.

«Ce sont les mariages et les cérémonies funèbres qui sont, en grande partie, responsables de la flambée actuelle des contaminations, et je crains qu’avec les célébrations de la réussite à l’examen du bac, la situation se complique davantage», a confié le professeur Kamel Djenouhat.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email