-- -- -- / -- -- --
Nationale

Covid-19 à Tizi Ouzou: Le dernier bilan fait état de 13 cas confirmés

Covid-19 à Tizi Ouzou: Le dernier bilan fait état de 13 cas confirmés

Le Covid-19 poursuit sa courbe ascendante au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou. Le bilan connu, hier, fait ressortir 13 cas confirmés, soit deux de plus que la veille.

L’un de ces deux nouveaux cas est un homme originaire du village Tigoulmamine dans la commune de Makouda. Ce porteur du Covid-19 est âgé de 70 ans et est émigré de son état. Il y a lieu de signaler également que l’épouse du député, porteur du coronavirus a été admise, hier, au service spécial infectieux du CHU Nedir-Mohamed de Tizi-Ouzou où elle est mise en quarantaine en attendant les résultats des tests, soit seulement 24 heures après l’admission de son mari.

Notons également qu’un ancien sénateur de la région de Tizi-Ouzou s’est mis en quarantaine chez lui après avoir constaté qu’il souffrait de fièvre, symptôme en relation directe avec le coronavirus. Nous devons signaler que le député et ex-sénateur étaient en contact direct avec un émigré rentré de France. Selon nos sources, ces trois hommes ont diné ensemble la veille dans un restaurant de la ville de Tizi-Ouzou. Et c’est suite à ce contact avec cet émigré que le député et l’ex-sénateur ont commencé à ressentir les symptômes. Notons enfin que selon des indiscrétions, certains émigrés, tout en sachant qu’ils étaient porteurs du Covid-19, tenaient quand même à rentrer au pays, et ce tout en cachant leur situation sanitaire.

Pour tromper la vigilance des chargés de la sécurité sanitaire, et ce aussi bien au niveau des aéroports de France que ceux d’Algérie, ils prenaient le soin d’avaler 3 ou 4 comprimés de paracétamol. La réaction chimique de ces comprimés sur le métabolisme ne se fait pas attendre. La température corporelle baisse au point que les appareils ne détectent pas la présence du Covid-19 dans le corps du sujet. Et une fois passé, le sujet continue à cacher le mal en lui.

A la question de savoir pourquoi une telle supercherie criminelle, nous avons appris que certains éprouvent le besoin de rentrer au pays soit pour jouir d’une meilleure couverture sanitaire, soit, sachant être condamné, par le désir de mourir au pays entouré des siens.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email