-- -- -- / -- -- --
Nationale

Covid-19 à Annaba : Plus de 20 morts et 100 hospitalisations en une semaine

Covid-19 à Annaba : Plus de 20 morts et 100 hospitalisations en une semaine

La situation sanitaire relative à la pandémie du coronavirus s’aggrave. En une semaine, plus de 20 morts ont été enregistrés et plus d’une centaine d’hospitalisations ont été enregistrées à travers les structures sanitaires de la wilaya d’Annaba.

Et il ne se passe pas un jour sans que l’on n’enregistre des morts. Pour parer contre le fléau mortel qu’est la Covid-19 et éviter le confinement massif de la population, le wali d’Annaba, Djamel-Eddine Berrimi, a décidé d’augmenter les centres de vaccination contre le coronavirus. Ainsi, Annaba, qui comptait 24 points de vaccination il y a deux mois, totalise actuellement 72 centres de vaccination.

En parallèle, il convient de signaler que depuis ce dimanche, une véritable guerre contre les personnes ne respectant pas le protocole sanitaire a été déclenchée par les services de sécurité et du commerce. Toutes les personnes surprises, à travers les barrages fixes, sans protection contre la Covid-19 sont refoulées vers leur wilaya d’origine. Tout commerce accueillant des estivants sans mesures de protection contre la Covid-19 est fermé et le registre du commerce définitivement retiré.

Tout citoyen circulant sans masque est verbalisé avec des poursuites judiciaires. Ainsi, les sanctions pleuvent. Au niveau des hôpitaux de la Coquette, l’oxygène commence à manquer, et pour parer contre toute éventualité de pénurie, le wali d’Annaba a réuni, jeudi dernier, plusieurs opérateurs de la wilaya d’Annaba en vue de contribuer à l’achat de 100 concentrateurs d’oxygène pour équiper les lits d’au moins deux hôtels de la Coquette, et ce par mesure de précaution. Si la situation le nécessite, les deux infrastructures hôtelières seront réquisitionnées pour accueillir les malades atteints de la Covid-19 en détresse respiratoire. Environ 250 millions de dinars ont été collectés au cours de cette réunion. Sur les lieux de la vaccination, tout se fait à vitesse d’escargot.

Peu de citoyens sont intéressés par la vaccination, et ce malgré les dizaines de morts enregistrés ces deux dernières semaines. Un immunologue du CHU Ibn Rochd, contacté par le Jeune Indépendant, déclare : «Le commun des citoyens n’est pas au courant de la situation catastrophique que nous vivons. Il n’y a pas une large communication sur ce qui se passe chaque jour dans les hôpitaux, avec les souffrances des personnes atteintes de la Covid-19, puis la mort.

L’humble citoyen ne comprend pas les chiffres et leurs conséquences. Il faut changer de communication, c’est-à-dire montrer par des images la réalité de la situation. C’est ainsi, à notre avis, que tout va changer. D’ailleurs, nous avons constaté que toutes les familles ayant connu la perte d’un des leurs par la Covid-19 sont toutes venues se faire vacciner.»

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email