-- -- -- / -- -- --
Nationale

Covid-19 : 30 concentrateurs d’oxygène pour l’EPH de Médéa

Covid-19 : 30 concentrateurs d’oxygène pour l’EPH de Médéa

Pour mieux faire face à la situation épidémiologique devenue préoccupante eu égard à la hausse du nombre de cas de contamination enregistrés au niveau des structures de santé publique, les autorités locales ont redoublé d’efforts pour renforcer les moyens de stockage de l’oxygène des services anti-Covid des établissements hospitaliers.

C’est ainsi qu’une opération de solidarité intersectorielle entre le secteur de l’éducation et le secteur de la santé publique a été mise en œuvre par la commission de wilaya de coordination sectorielle de lutte contre la pandémie à travers la mise à disposition de 30 extracteurs d’oxygène au profit de l’EPH Mohamed-Boudiaf de Médéa.

Cette nouvelle dotation durant cette période difficile, marquée par une recrudescence du nombre de contaminations, est de nature à permettre de prendre en charge les patients dans de bonnes conditions, a déclaré le wali, Djahid Mous.

Selon lui, “la situation est des plus difficiles eu égard à l’afflux de personnes contaminées, parmi lesquelles des cas en phase de détresse. Une dégradation qui requiert plus de vigilance, par le respect des mesures de prévention, de la part de la population, et ce pour aider le personnel soignant. C’est dire que la situation bénéficie d’un suivi permanent de la part des autorités via la commission sectorielle de coordination de la wilaya”.

Au sujet de la campagne de vaccination, le wali a indiqué qu’en sus des structures de santé publique, y compris celles localisées dans les zones éloignées, la disponibilité du vaccin et l’affluence des citoyens venant se faire vacciner ont été constatés par le Jeune Indépendant. Et dans le but de répondre à la demande, de nombreux points de vaccination ont été ouverts au niveau des quartiers populaires et dans les centres urbains où sont menées les opérations de vaccination, a précisé le wali.

“Nous avons pris des dispositions pour l’ouverture d’autres services dans les différents établissements hospitaliers en vue d’accueillir les patients atteints du coronavirus et avons même envisagé la possibilité de recourir à la réquisition d’autres structures hors secteur de la santé publique. La recrudescence des cas de contamination est, selon l’enquête épidémiologique, la conséquence des rassemblements dans les cérémonies de mariage, les fêtes familiales de mariage et de circoncision, les marchés

La wilaya a acquis une citerne de stockage d’oxygène d’une capacité de 10 000 litres qui est opérationnelle au niveau de l’EPH de Médéa. D’autres citernes sont en cours de livraison aux EPH de Béni Slimane et Chellalet El-Adhaoura, le tout financé par le budget de l’Etat.

D’autres citernes sont prévues pour les EPH de Béni Slimane et de Chellalet El-Adhaoura, 30 extracteurs d’oxygène de 10 et 15 litres vont équiper les 90 lits du nouveau service ouvert à l’EPH du chef-lieu de wilaya, et ce afin de faire face à l’afflux des malades.

Selon Mohamed Cheggouri, directeur de la santé et de la population de la wilaya de Médéa, l’initiative a permis de doter le secteur de la santé publique de concentrateurs disposés dans

les unités de soins du secteur de l’éducation car, a-t-il affirmé, la situation est grave si l’on tient compte du nombre de plus en plus élevé de personnes atteintes du virus, qui est passé de 30-40 cas par jour il y a 2 mois à 230-240 cas par jour présentement.

Le même responsable a exprimé sa satisfaction en ce qui concerne le déroulement de la campagne de vaccination qui place la wilaya dans le peloton de tête au niveau national eu égard à l’avancement de l’opération qui a permis de consommer quelque 90 000 doses.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email