-- -- -- / -- -- --
Monde

Couvre-feu nocturne à Ben Guerdane après les attaques terroristes

Couvre-feu nocturne à Ben Guerdane après les attaques terroristes

Le ministère de l’Intérieur tunisien a annoncé lundi un couvre-feu nocturne dans la ville de Ben Guerdane (sud-est), après des attaques terroristes contre des bâtiments des forces de l’ordre au cours desquelles 21 terroristes ont été tués.

« Il a été décidé d’imposer à partir d’aujourd’hui (lundi) de 19H00 (18H00 GMT) à 05H00 (04H00) du matin un couvre-feu aux personnes et aux véhicules dans la ville de Ben Guerdane , « située près de la frontière avec la Libye » a annoncé le ministère tunisien de l’Intérieur, cité par l’agence tunisienne TAP. Dans un communiqué, le ministère de l’intérieur a mis en garde contre toute violation des dispositions du couvre-feu. 

Suite à l’attaque terroriste contre les districts de la sécurité et de la garde nationale et une caserne de l’armée, une réunion a eu lieu ce matin au palais de Carthage entre le président de la République tunisienne Béji Caid Essebsi et le chef du gouvernement Habib Essid pour examiner les mesures pour sécuriser les régions frontalières au sud du pays.

Plus tôt dans la journée, le chef du gouvernement avait convoqué les ministres de la Défense nationale et de l’Intérieur à une réunion d’urgence concernant l’évolution de la situation à Ben Guerdane. Une décision a été aussi prise pour la fermeture de tous les accès à la ville de Ben Guerdane et à l’île de Djerba ainsi que le poste frontalier de Ras Jedir. 

L’armée tunisienne a tué lundi 21 terroristes qui avaient lancé des attaques contre les forces de l’ordre dans le sud-est de la Tunisie, ont annoncé plutôt les autorités en faisant également état de la mort de quatre civils.

« Les unités sécuritaires et militaires ont pu tuer 21 terroristes et en arrêter six après que les postes de la Garde nationale et de la police ainsi que la caserne militaire ont été visés par des attaques simultanées de la part de groupes terroristes armés à Ben Guerdane », une ville proche de la frontière libyenne, ont déclaré les ministères de l’Intérieur et de la Défense dans un communiqué commun. 

Le communiqué, qui a parlé d’un bilan provisoire, a fait aussi état de quatre civils tués dans les violences à Ben Guerdane mais sans préciser les circonstances exactes de leur mort. Plus tôt, le ministère de la Défense a indiqué qu’un soldat avait péri dans les affrontements ayant suivi les attaques et une source hospitalière avait rapporté la mort de deux agents de sécurité.

Les attaques menées par des terroristes ont été déjouées, selon le service de communication du ministère de l’Intérieur. Des patrouilles de l’armée « se sont déployées dans la ville de Ben Guerdane et ont sécurisé ses accès », a-t-il ajouté.

La préside ce du gouvernement a évoqué dans un communiqué « une attaque terroriste contre des installations militaires et sécuritaires à Ben Guerdane », en annonçant une réunion d’urgence entre le chef du gouvernement et les ministères de l’Intérieur et de la Défense. Le ministère de la Défense a appelé les habitants à la prudence en leur demandant d’informer les autorités de toute présence suspecte.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email