Coût élevé du hadj : Les explications de l'ONPO  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Coût élevé du hadj : Les explications de l’ONPO 

Coût élevé du hadj : Les explications de l’ONPO 

La flambée des prix du hadj 2022 a provoqué une polémique en Algérie. Mécontentement et déception ont été exprimés par des Algériens qui s’apprêtaient à accomplir le cinquième pilier de l’islam mais qui ne peuvent pas aller au bout de leur souhait de se rendre aux Lieux saints, et ce en raison du coût élevé du hadj cette année. Il faut débourser 856 100 DA pour se rendre aux Lieux saints. Pourquoi cette augmentation ? Pour le directeur de l’Office national du hadj et de la omra (ONPO), plusieurs facteurs expliquent le coût élevé du hadj 2022.

La sortie de crise de la pandémie du coronavirus et la hausse subséquente des prix et du coût de la vie, l’imposition par les autorités saoudiennes de nouvelles redevances sur de nombreux services à un taux allant de 5 à 15%, qui n’existait pas auparavant, y compris les frais médicaux et d’assurance sur la Covid ainsi que les nouveaux frais de visa ont fait que le prix du hadj 2022 connaisse cette forte augmentation. Dans sa déclaration à la radio Chaîne 1, Ahmed Slimani, directeur de l’ONPO, a avoué que ces prix sont élevés, signalant que le coût estimé du hadj à plus de 86 millions de centimes est un point noir.      

Une augmentation des prix du hadj l’année prochaine n’est pas à écarter, selon les précisions de ce responsable, d’autant que cela est soumis à la loi de l’offre et de la demande. Il a, dans ce sens, exprimé ses craintes quant à l’augmentation du coût après que tous les pays arabes et musulmans ont retrouvé leurs quotas traditionnels, ce qui porterait le nombre de pèlerins à plus de 1,8 million. Pour rappel, le ministre des Affaires religieuses avait, de son côté, expliqué que cette augmentation est justifiée par les coûts des transactions au niveau mondial ayant subi des modifications du fait des retombées de la pandémie de la Covid-19, affirmant que l’Algérie « a pris les meilleures offres à un prix raisonnable par rapport à beaucoup d’autres pays ». 

Le directeur de l’Office du hadj et de la omra a, par ailleurs, affirmé que le nombre de pèlerins inscrits via le portail électronique de l’Office qui ont payé les frais du hadj a atteint 14 000 personnes sur le quota alloué à l’Algérie cette année par l’Arabie saoudite, soit 18 697 pèlerins. Il a ainsi appelé les citoyens à profiter de ces jours supplémentaires décidés par l’Office pour s’enregistrer via le portail électronique et se rendre au siège des wilayas afin d’accélérer l’achèvement de toutes les étapes administratives liées au processus du hadj, y compris la réservation des billets de voyage via une plate-forme numérique.

L’ONPO a en effet annoncé, ce samedi, la prorogation des délais des procédures administratives et sanitaires et de paiement du coût du hadj au 8 juin en cours. « Après coordination avec les différents secteurs participant à l’organisation du hadj, il a été décidé de proroger les délais relatifs aux procédures administratives et sanitaires et au paiement du coût du hadj jusqu’à mercredi 8 juin 2022. Les hadjis étant tenus de suivre les mêmes démarches annoncées auparavant », a noté l’ONPO dans un communiqué, appelant à « l’impératif d’accélérer l’accomplissement des procédures requises conformément aux délais impartis ». 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email