-- -- -- / -- -- --
Nationale

Cours de soutien: Deux professeurs entendus par la police de Skikda

Cours de soutien: Deux professeurs entendus par la police de Skikda

Les services de police du cinquième arrondissement de la sureté de wilaya de Skikda ont traité, durant le week-end, deux affaires, le moins que l’on puisse dire, inédites.
Un homme et une femme seront poursuivis après avoir été pris, en flagrant délit, en train de donner des cours de soutien à des élèves de terminale. Les deux affaires ont été déclenchées sur la base d’informations parvenues au siège de la sureté urbaine, quant aux activités des mis en cause.

Mercredi, un appel a été reçu faisant état de l’exploitation par un homme d’un local très étroit, présenté comme étant une cave au sous-sol d’une maison, pour donner des cours de soutien à des candidats au baccalauréat. Une descente opérée sur les lieux confirmera les faits.

Les enquêteurs trouveront sur le site un quadragénaire en compagnie d’une douzaine d’élèves, âgés entre 17 et 18 ans, sans aucune mesure de prévention contre la covid-19, principalement des masques de protection ou encore respect de la distanciation entre individus dans un lieu confiné et exigu, selon des sources proches du corps de sécurité.

Le professeur a été entendu au siège de la sureté et devra répondre, à en croire les mêmes sources, des chefs d’accusation de mise en danger de la vie d’autrui, violation de décisions administratives et pratique commerciale non inscrite au registre du commerce. Par ailleurs, une affaire similaire a été traitée le lendemain, soit jeudi par les éléments de la police judiciaire relavant du même arrondissement de la sureté de wilaya de la ville côtière de l’Est du pays. 

Une femme âgée d’une quarantaine d’années, professeure d’enseignement secondaire a été prise en flagrant délit en compagnie d’une quinzaine de candidats au baccalauréat dans des conditions identiques à celles du premier cas, au niveau d’un local étroit, d’à peine neuf mètres carrés, croit-on savoir.

Des dossiers ont été constitués par les enquêteurs de la police judiciaire et envoyés à la justice qui devra trancher dans les prochains jours. Les deux mis en cause seront inculpés pour mise en danger de la vie d’autrui, violation de décisions administratives et pratique commerciale non inscrite au registre du commerce, précise-t-on de même source. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email