Coupe Arabe :  Seul le RAJA, le Maghreb retombe sur terre ! – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Sports

Coupe Arabe :  Seul le RAJA, le Maghreb retombe sur terre !

Coupe Arabe :   Seul le RAJA, le Maghreb retombe sur terre !

Le Chabab de Belouizdad en cale sèche. Les comptes étaient clairs la compétition à peine lancée. Remarque valable aussi (à part le RAJA, rescapé heureux mais qui porte sur lui les espoirs du Maghreb, en y incluant l’Egypte et la Libye, et hérite de la lourde responsabilité de démentir la tendance lors des Quarts) le contingent maghrébin dépêché sur les lieux (ils étaient huit à prendre le départ de la phase de groupe) a tôt fait de décevoir les attentes   

Une sortie peu glorieuse annoncée dès le premier match et une invite au retour au pays à la fin du second. Une élimination à la fois peu glorieuse et surprenante pour le quadruple champion d’Algérie qui avait pourtant promis tout le contraire : jouer les premiers rôles dans un tournoi très relevé, les représentants du pays organisateur n’ayant pas lésiné sur les moyens pour attirer dans leurs rangs quelques-uns des meilleurs joueurs au monde mais que le tirage au sort n’a pas mis, heureusement, sur le chemin du onze de Laâquiba.

Pour dire que notre représentant à vraiment évité le pire, des clubs arabes huppés, à l’image particulièrement du Wydad de Casablanca et de l’Espérance de Tunis, véritables terreurs sur le plan africain et arabe l’ayant vérifié à leurs dépens, leur hégémonie s’apprêtant à faire partie du passé.

Tout aussi sûrement que la domination du football maghrébin sur le reste des pays arabes, l’Arabie Saoudite faisant souffler, fortunes colossales dépensées lors d’un mercato n’ayant décidément pas fini de réserver des surprises, un vent de changement annonçant la fin de la suprématie footballistique de l’Afrique du Nord. Le RAJA, le tout récent champion du Maroc, a certes sauvé la face en dominant le groupe du D, celui du CRBCRB Le Chabab Riadhi Belouizdad plus couramment abrégé en Chabab Belouizdad ou encore CRB, est un club de football algérien basé dans le quartier de Belouizdad à Alger, est fondé le 15 juillet 1962., mais ni le Zamalek SC (Egypte) et encore moins le CS Sfaxien ou l’US Monastir n’ont pu également soutenir la comparaison en accompagnant le tandem des présumés grands vers la porte de sortie.

L’incontestable N°1 africain et arabe, le Ahly du Caire, qui manquait certes à l’appel en raison de ses nombreux engagements officiels, aurait-il changé un tant soit peu la donne ? Rien n’est moins sûr désormais avec la présence de grosses cylindrées et leur légions étrangères recrutées à coups de millions de dollars, tels qu’Al Nassr FC de Ronaldo, Brozovic, Fofana, Tellès que rejoint Sadio Mané, Al- Ittihad de Benzema ou Hamdallah, Al-Hilal de Koulibaly et Milinkovic-Savic, qui n’ont pas encore fini de faire sauter la banque pour attirer les stars d’Europe et d’ailleurs et qui ne tarderont pas à être rejoints par Al-Ahli d’un certain Ryad Mahrez dont l’arrivée au pays d’Al Haramain a fait sensation.

Bien des raisons finalement pour dire, sans risque de se tromper, que le Qatar, malgré des efforts financiers considérables ou le Maghreb, en dépit de la richesse du réservoir en talents locaux purs, voient leur mainmise largement compromise. Déjà passés de mode. L’argent, comme de bien entendu, est en train de faire la différence, la comparaison n’étant, au passage et c’est plus qu’évident, plus de mise tant le fossé allant se creuser. C’est donc loin d’être fini. Bien au contraire . . .

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email