-- -- -- / -- -- --
Nationale

Coudées franches pour Dhouibi

Coudées franches pour Dhouibi

Le « coup d’Etat » contre le SG du mouvement islamiste Nahda a échoué lamentablement. Le conseil consultatif de ce parti aurait donné son plein soutien à Mohamed Dhouibi et s’oppose ainsi aux assertions de ses contradicteurs, notamment une bonne douzaine de membres du bureau national.

La guerre de tranchées faisait rage depuis la fin des législatives entre le SG, affaibli par les scores électoraux réalisés sous la bannière de l’alliance islamiste avec le Parti de la justice et du développement de Djaballah et le mouvement El Bina, et un bon nombre de dirigeants et d’anciens cadres. Ces derniers reprochent à Dhouibi plusieurs choses, comme son recul et sa mollesse dans la confection des listes de candidatures lors des récentes législatives. C’est ainsi qu’ils ont dénoncé les concessions faites par Nahda pour le parti de Djaballah, en cédant les têtes de liste à Alger et à Constantine, alors que c’étaient des « fiefs »du parti. De plus, les scores obtenus sont qualifiés d’échec cuisant, car obtenir 15 sièges sur des prévisions qui flirtaient avec la cinquantaine est déjà indicatif.

Pour les adversaires du SG, il fallait faire un bilan critique et dresser le constat d’échec de la formule de l’alliance électorale ou de l’unification organique avec les formations de Djaballah et de Dane. Aucune réunion de ce genre n’a eu lieu et Dhouibi aurait fait cavalier seul, écartant les autres membres de son bureau national. D’ailleurs, douze membres de cette instance sur 15 ont déposé leur démission. Des démissions et des rapports ont été adressés aux membres du majliss choura pour statuer sur cette affaire. Ce vent de rébellion semble avoir laissé des traces au sein du parti. Déjà le processus d’unification est retardé et la feuille de route précédemment tracée risque d’être chamboulée, d’autant que les enjeux des élections communales pointent à l’horizon.
Désormais, Dhouibi a carte blanche de la part du majlis choura, qui s’est réuni samedi dernier, et pourra ainsi poursuivre sa politique de rapprochement et de fusion avec Djaballah et El Bina. Reste à savoir quel sera l’impact des démissions sur le parti, déjà très affaibli.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email