-- -- -- / -- -- --
Sports

Côte d’Ivoir – RD Congo : Les Eléphants de Renard en favoris mais…

Côte d’Ivoir – RD Congo : Les Eléphants de Renard  en favoris mais…

La Côte d’Ivoire et la RD Congo se rencontreront, pour la 4e fois en phase finale de la coupe d’Afrique des nations et pour la première fois à ce stade du tournoi, dans un match où les Eléphants partent avec les faveurs des pronostics. Un statut logique eu égard à leur bon parcours durant ce tournoi mais aussi aux nombreuses stars que compte la sélection. Cependant, on ne sait jamais ce que peut nous réserver cette CAN comme surprise.

Le capitaine Yaya Touré et ses coéquipiers sont en train de monter en puissance depuis les matches des poules en s’installant à la première place du groupe D, coiffant au poteau de grosses pointures du continent, à l’image du Mali et du Cameroun. Pour cela, les observateurs leur ont redonné le statut de favoris après qu’il ait été donné comme outsider avant le début de la compétition. Pourtant, la sélection ivoirienne, emmenée par le Français Hervé Renard, renferme en son sein une pléiade de talents, à l’image de Touré, Gervinho et Wilfried Bony.

Mais au terme de leur victoire éclatante sur le favori numéro 1, l’Algérie, en quart de finale, les Ivoiriens se voient ouvrir les portes de l’ultime étape de ce tournoi, prévue le 8 février. Selon les analystes et les observateurs, le vainqueur du choc des titans (la Côte d’Ivoire) serait dans le meilleur couloir pour monter sur le toit de l’Afrique. Il n’en demeure pas moins que l’entraîneur Renard, en technicien très avisé, sait galvaniser ses troupes – cela s’est fait sentir lors des deux dernières face au Cameroun et à l’Algérie – en adoptant une stratégie judicieuse mais.

L’ex coach de la Zambie, après visionnage des matches de son adversaire, concocter, sans aucun doute, a un plan adéquat en fonction des points forts et des faiblesses des Léopards de Kinshasa, et ce pour ne pas laisser place à l’effet surprise. Toujours est-il que la RD Congo, qui a atteint ce stade du tournoi après sa victoire obtenue dans un match riche en bouleversements contre son voisin le Congo – Brazzaville, ne compte pas baisser les bras ou se présenter en victime à une marche de la finale.

D’ailleurs, les Léopards du Zaïre, l’ancienne appellation de l’actuel Congo, atteint la demi-finale en 1974 et a été sacré champion d’Afrique, son deuxième et dernier trophée. Une opportunité que les hommes de l’entraîneur Florent Ibengui saisiront pour aller chercher, pour la troisième fois, ce précieux sacre. Donc, les coéquipiers de Bolasie se jetteront corps et âme dans la bataille pour barrer le chemin aux Ivoiriens. Dans cette perspective, le coach Florent s’est montré optimiste quant aux chances de son équipe de créer l’exploit du moment que ses joueurs ont montré qu’ils avaient des ressources et étaient forts de caractère.

Des arguments à mettre à profit lors de la demi-finale. Cela dit, le sélectionneur congolais doit apporter les correctifs aux lacunes décelées lors du derby Congolo-Congolais, car face à des joueurs de la trempe de Bony, Gradel ou Gervinho, les erreurs se paieront cash. Là aussi, dans cette empoignade, il faut s’attendre à une bataille tactique, et la sélection qui gagnera les duels aura un ascendant qui lui ouvrira la route vers la finale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email