-- -- -- / -- -- --
Nationale

Corruption : Un inspecteur du commerce condamné à cinq ans à Jijel

Corruption : Un inspecteur du commerce condamné à cinq ans à Jijel
La lutte contre la corruption, parmi les priorités de l'Etat

Un inspecteur principal à la direction du commerce de la wilaya de Jijel a été condamné avant-hier mardi à cinq années de prison ferme pour une affaire de racket et de corruption. L’affaire qui remonte à la mi-juin dernier a été déclenchée sur plainte du propriétaire des eaux minérales de Texana dans la wilaya de Jijel.

Les faits. Un contrôle de routine effectué par les agents et inspecteurs chargés de l’hygiène à la direction du commerce de la wilaya côtière au cours duquel une inspection des lieux de l’unité de conditionnement a été effectuée avec une prise d’échantillons pour les besoins des analyses de l’eau minérale destinée aux consommateurs. Des anomalies seront alors constatées, ce qui a, en toute logique, été suivi par des décisions coercitives notifiées et délivrées au propriétaire lequel a été prié de se présenter au service concerné.

La décision fut alors sans appel : scellage de la fabrique pour une période déterminée. Et, c’est à ce moment qu’intervient l’inspecteur indélicat en offrant ses services à la victime. Il lui propose une médiation entre lui et les agents du commerce et même auprès du secrétaire général de la wilaya contre 30 millions de centimes qu’aurait exigé ce dernier (le secrétaire général de la wilaya), et ce après la mise à exécution de la décision de sceller le local. Rendez-vous lui sera alors donné au niveau d’un laboratoire d’analyse médicale propriété de l’épouse du racketteur.

Mais avant de se rendre au rendez-vous, le propriétaire de l’usine déposera plainte et donnera toutes les précisions aux enquêteurs de la police judiciaire. Ces derniers réussiront ainsi, après investigation et mise en place d’une stratégie avec la collaboration de la victime, à mettre la main en flagrant délit sur le mis en cause au moment où il allait empocher le pactole.

L’inspecteur indélicat sera alors conduit au siège de la sureté avant de se voir déférer devant le magistrat du parquet où il a fini par reconnaitre les faits, avant de revenir sur ses déclarations lors de l’ultime audience expliquant que la somme était une dette que lui devait le propriétaire de l’usine avec lequel il était en relation.

Le président de l’audience, s’appuyant sur les preuves irréfutables établies par les enquêteurs de la police judicaire, lui fera alors remarquer qu’en raison de son statut de cadre et du poste qu’il occupe au niveau d’une direction d’inspection, il était plutôt tenu d’avoir un comportement exemplaire. Il le condamnera ainsi à cinq années de prison ferme.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email