-- -- -- / -- -- --
Nationale

Coronavirus: Pas de nouveaux cas confirmés en Algérie

Coronavirus: Pas de nouveaux cas confirmés en Algérie

Aucun “nouveau cas” confirmé de coronavirus (Covid-19) n’a été enregistré en Algérie, a affirmé ce jeudi à Alger le directeur général de la Prévention au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le Dr Djamel Fourar, signalant que les résultats des analyses inhérentes à 49 cas suspects seront connus dans l’après-midi.

“Nous n’avons enregistré aucun nouveau cas de coronavirus. Nous sommes en attente des résultats des analyses effectuées par l’institut Pasteur sur les cas suspects qui nous parviendront l’après-midi pour en informer l’ensemble des médias”, a déclaré le Dr Fourar, dans un point de presse sur l’évolution de cette nouvelle pathologie en Algérie. Une rencontre appelée à se renouveler deux fois par semaine afin de tenir l’opinion publique informée, a-t-il annoncé.

Le bilan du coronavirus s’est ainsi stabilisé aux 17 cas recensés jusque-là, dont celui du ressortissant italien, le premier cas confirmé le 25 février dernier, alors que sept autres sont issus d’une même famille établie à Blida, dont certains membres avaient effectué un déplacement à l’étranger, a rappelé le Dr Fourar.

Sur les 49 cas suspects, 43 sont sous surveillance à l’Etablissement hospitalier spécialisé (EHS) Lhadi-Flici d’El-Kettar, et six au niveau de la structure hospitalière de Boufarik (Blida), où deux cas de contamination au virus ont été confirmés le 2 mars courant, a-t-il détaillé.

Par ailleurs, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a annoncé, ce jeudi à Blida, le renforcement de grands hôpitaux du pays par de nouveaux laboratoires d’analyses afin d’éviter les déplacements à l’Institut Pasteur pour effectuer les analyses.

“Les hôpitaux d’Oran, Sétif, Annaba, Tamanrasset et Ouargla seront renforcés par des laboratoires d’analyses développés pour s’occuper des malades sur place, au lieu de les transmettre à l’Institut Pasteur d’Alger comme actuellement en vigueur et ce pour gagner du temps, d’une part, et réduire la pression sur l’Institut d’autre part”, a déclaré le ministre lors d’une visite inopinée à l’hôpital de Boufarik (Blida).

Le ministre a indiqué que sur instruction du président de la République, toutes les mesures ont été prises pour éviter la propagation du Coronavirus (COVID-19) et ce à travers l’approvisionnement et le renforcement des différents aéroports, ports et gares routières en caméras thermiques supplémentaires pour détecter d’éventuels cas.

“L’Algérie possède les moyens pour faire face à ce virus et œuvre, conformément aux instructions de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ; ce sont les mêmes mesures entreprises dans pays développés”, a rassuré le ministre, soulignant que cette question “figure en tête des préoccupations de l’Etat algérien”.

Le ministre a également rappelé l’importation, d’un nombre important de caméras thermiques sophistiquées et de réactifs pour faire face à cette pandémie, ajoutant que notre pays dispose également d’une réserve “suffisante” en masques dont l’importation a été interdite, en coordination avec le ministère des Finances, suite à l’augmentation de dix fois leur prix. Des producteurs locaux assurent leur disponibilité, a-t-il affirmé.

Pour sa part, le directeur général de l’Institut Pasteur, le Dr Lyes Rahal, a insisté sur le respect des règles d’hygiène, citant notamment le lavage fréquent des mains, tout en faisant savoir que “le port des bavettes de protection n’est nécessaire que pour les sujets malades afin d’éviter qu’ils ne contaminent autrui”.

De son côté, le président de la Commission nationale d’experts pour la Prévention contre la grippe saisonnière, le Pr Mohamed Guerenik, a indiqué qu’”aucun pays n’a l’expérience face à cette situation”. “L’Algérie, qui est un pays médium, a bien réagi et répond bien car plus armée. Elle est capable d’être honorable dans sa riposte”, a-t-il assuré, mettant en garde, toutefois, sur le risque d’une “phase croissante” de la pathologie.

Par ailleurs, la Ligue de football professionnel (LFP) va saisir “dans les prochaines heures” la Fédération algérienne (FAF) pour prendre une décision concernant l’éventualité d’instaurer le huis clos pour les matchs des Ligues 1 et 2 en raison de l’épidémie du nouveau coronavirus (COVID-19). C’est ce qu’a indiqué jeudi le porte-parole de l’instance dirigeante de la compétition, Farouk Belguidoum.

A lire aussi: CORNAVIRUS : 17 NOUVEAU CAS CONFIRMÉS

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email