-- -- -- / -- -- --
Nationale

Coronavirus: Cinq cas de coronavirus confirmés en Algérie

Coronavirus: Cinq cas de coronavirus confirmés en Algérie

Deux nouveaux cas de Coronavirus ont été enregistrés ce lundi 2 mars, portant à cinq le total des cas diagnostiqués en Algérie depuis le début de l’épidémie. C’est ce qu’annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué publié dans la soirée de lundi.

Les deux nouveaux cas enregistrés ce lundi soir appartiennent à la famille des deux patientes diagnostiquées dimanche à Blida.
L’enquête épidémiologique se poursuit pour identifier toutes les personnes qui étaient en contact avec le ressortissant algérien de 83 ans vivant en France et sa fille qui ont séjourné récemment en Algérie, ajoute le ministère.

Les deux précédents cas sont une femme de 53 ans et de sa fille de 24 ans, qui sont désormais prises en charge et placées en isolement. Le risque de propagation de ce virus plane sur l’Algérie et l’inquiétude commence à se faire sentir chez la population.

Dans un communiqué, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a affirmé que la détection de ces deux cas a été grâce au système de surveillance et d’alerte mis en place. Ces deux personnes auraient été contaminées par un parent, un homme venu de France, qui leur a rendu visite la semaine dernière.

Selon les explications du ministère de la Santé, le système de surveillance et d’alerte mis en place a permis de retracer le parcours de l’algérien de 83 ans et de sa fille résidents en France, ayant séjourné en Algérie du 14 au 21 février chez leur famille dans la wilaya de Blida. Ces deux personnes ont été confirmées positives au coronavirus après leur retour en France le 21 février, alors qu’à leur arrivée, ils ne présentaient aucun symptôme, car ils étaient en phase d’incubation de la maladie et n’ont développé des signes cliniques que le 17 février.

Le ministère de la Santé affirme que l’enquête épidémiologique a permis d’identifier les deux sujets contacts de la famille ayant hébergé les deux malades (la femme et sa fille). Deux porteuses saines confirmées positives par le Laboratoire national de référence de l’institut Pasteur.

Le département de la Santé, qui rassure la population en affirmant que toutes les mesures sont prises pour empêcher tout processus épidémique a lancé, hier, une campagne d’intérêt général de prévention contre le virus corona COVID-19 afin de sensibiliser les citoyens.

Dans une vidéo, diffusée notamment sur les réseaux sociaux, on signale la propagation rapide de ce virus parmi les personnes. Les symptômes (fièvre, toux, difficultés respiratoires) sont exposés et il est recommandé de consulter le médecin le plus tôt possible en cas d’apparition de ces signes. Pour se protéger contre une éventuelle contamination, il est recommandé d’adopter certains gestes, à l’instar du lavage fréquent des mains et surtout éviter tout contact avec les personnes atteintes. Un numéro vert (3030) est également mis à disposition pour s’informer.

Avec ces cinq, le risque de propagation du coronavirus n’est plus à écarter en Algérie, comme dans plusieurs pays du monde. Si les autorités et des professionnels de la santé appellent à la vigilance tout en évitant de créer la panique, le risque de sa propagation plane sur le pays.
Cette nouvelle est au centre de toutes les discussions et les officines sont prises d’assaut par des citoyens afin de se procurer les masques de protection et des gels hydro-alcoolique. Et c’est uniquement le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique qui entend prendre des mesures préventives en adressant une note aux directeurs des établissements universitaires afin d’assurer des cours à distance pour une durée d’au moins un mois à partir du 15 mars.
Le ministère de l’Education nationale n’a quant à lui pas pris des mesures dans ce sens. 

Il convient de rappeler que la réunion du Haut conseil de sécurité, présidée par le président de la République ce dimanche, avait comme ordre du jour le coronavirus. Abdelmadjid Tebboune a donné des instructions fermes pour maintenir un haut degré de vigilance et une mobilisation active de l’ensemble des secteurs concernés pour faire face à toute éventualité.

A lire aussi:CORONAVIRUS : LES ÉCHANGES COMMERCIAUX ENTRE ALGER ET PÉKIN « SE PORTENT BIEN »

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email