-- -- -- / -- -- --
Monde

Coopérer avec la Russie? : Le Congrès US dit niet !

Coopérer avec la Russie?  : Le Congrès US dit niet !

La Chambre des représentants du Congrès américain a officiellement interdit le financement de la coopération militaire avec la Russie, tant que Moscou ne remplira pas un « certain nombre de conditions préliminaires ».

La Chambre des représentants des États-Unis a adopté un budget de la Défense restreignant la coopération avec la Russie dans le domaine militaire.

Notamment, il est strictement interdit d’allouer des fonds à la coopération militaire avec la Russie, tant que Moscou ne remplira pas un certain nombre de conditions préalables.

On peut noter parmi celles-ci, la réintégration de la Crimée au sein de l’Ukraine, le respect des accords de Minsk et « la non-agression envers la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine ». Il est également interdit d’affecter des ressources à toute action susceptible de « reconnaître la souveraineté de la Russie sur la Crimée ». L’interdiction ne s’applique cependant pas à la coopération sur le dossier afghan. 

Le secrétaire de la Défense des États-Unis a la permission de suspendre provisoirement l’interdiction, à condition d’en faire part au Congrès. Comme prévu, la Chambre des représentants a accordé 350 millions de dollars en vue de fournir une aide militaire à l’Ukraine.

Toutefois, Kiev ne pourra pas en bénéficier, tant qu’il ne lancera pas des réformes dans le domaine de la Défense. Les députés ont également approuvé les coûts estimatifs de la lutte contre la soi-disant « agression russe », dont le montant s’élève à 4,3 milliards de dollars. Ledit projet de loi avait été auparavant ratifié par le Sénat. Une fois le texte final adopté, le projet sera soumis au président américain sortant Barack Obama.

La Crimée et Sébastopol ont été rattachées à la Russie à la suite d’un referendum qui s’est tenu en mars 2014. 96,77 % des Criméens et 95,6 % des habitants de la ville de Sébastopol (ville criméenne avec un statut particulier) ont voté pour le rattachement à la Russie. 

La péninsule avait été « offerte » à l’Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954. Aujourd’hui, l’Ukraine continue de considérer ce territoire comme le sien. La majorité des pays occidentaux soutiennent la position de Kiev et ont introduit des sanctions antirusses en 2014. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email