-- -- -- / -- -- --
Nationale

Coopération algéro-française pour lutter contre les incendies

Coopération algéro-française pour lutter contre les incendies

Un traité sur la coopération dans le domaine de la Protection civile, de la prévention et de la création d’un réseau d’unités pédagogiques dédiées à la lutte contre les incendies en zone urbaine a été signé entre le colonel Mustapha Lahbiri et l’ambassadeur de France, Bernard Emié, lundi à la Direction générale de la Protection civile, à Hydra.

« Cet accord a pour objet de sceller la volonté de nos deux pays de coopérer étroitement dans le domaine de la Protection civile et de la gestion des situations d’urgence », a indiqué d’emblée le diplomate Bernard Emié, soulignant qu’il s’inscrit dans le prolongement de l’accord de coopération du projet FSP (Fonds de solidarité prioritaire).

Le colonel Lahbiri a déclaré à cette occasion, que « face à l’ampleur de ses missions, la Protection civile algérienne a éprouvé le besoin de se renforcer et de moderniser sa capacité d’intervention ».

Par ailleurs, l’ambassadeur de France en Algérie a indiqué que cette exigence de qualité nous conduit à privilégier des échanges sur des thématiques liées à de véritables programmations et non à la récurrence de petites actions de formation classique.

« A la DGPC, plus qu’ailleurs, nous assurons ensemble la transition d’une coopération d’actions à une coopération de programmes, au bénéfice des cadres supérieurs de l’institution », a déclaré l’ambassadeur. 

Il a ajouté : « Nous savons également que le directeur général de la Protection civile algérienne et ses cadres supérieurs ont la volonté constante d’insuffler la modernité au cœur de l’institution à l’ensemble de ses directions de wilaya et surtout au sein de son appareil de formation. »

Les échanges entre la France et l’Algérie en matière de sécurité civile sont anciens : ils sont régis par un accord-cadre du 25/10/2003, lui-même renforcé par un arrangement administratif concernant la coopération opérationnelle pour une aide mutuelle en cas de catastrophe, signé le 19/12/2012.

Il s’inscrit notamment dans le vaste programme de développement et de modernisation entrepris par la Direction générale de la Protection civile, appuyé par les pouvoirs publics, principalement par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales.

Cette nouvelle convention financière devra assurer le maintien des acquis et aller de l’avant pour une prise en charge efficiente dans l’atténuation des risques technologiques et ceux induits par les transports guidés.

En effet, Alger et Paris avaient convenu d’un programme de formation initié dans le cadre du Fonds de solidarité prioritaire (FSP) lancé en mars 2008. Doté de plus de 3 millions d’euros, ce programme s’inscrit dans le cadre de l’accord-cadre signé en 2003 entre les ministères de l’Intérieur des deux pays.

Dans le domaine de la Protection civile, les deux parties conviennent de développer des formations avec la Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises du ministère français de l’Intérieur (Ecole nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers ENSOSP d’Aix-en-Provence et Ecole d’application de la sécurité civile de Valabre, près de Marseille) et s’efforceront de concourir à la réalisation d’un centre technique de formation spécialisée et d’entraînement (plateau technique) de dimension régionale.

Pour mener à bien les différents programmes de coopération à venir, un officier supérieur français a été affecté à Alger. Il s’agit d’un expert technique international dans le domaine de la sécurité civile.

Ce ne sont pas moins de 6 000 officiers de la Protection civile qui ont été formés, en alternance en Algérie et en France, dans 32 domaines, grâce à ce programme devant expirer en septembre prochain.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email