-- -- -- / -- -- --
Nationale

Convention entre le groupeSIM et le ministère de l’enseignement supérieure

Convention entre le groupeSIM et le ministère de l’enseignement supérieure

C’est une rencontre solennelle qui a eu lieu mercredi passé au sein de l’université Saâd-Dahleb de Blida, où une convention a été signée entre, d’une part, deux structures étatiques, l’université représentée par son recteur Mohamed Tahar Abadlia et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, représenté par la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DGRSDT), et d’autre part un opérateur économique représenté par le P-DG du Groupe Sim, Abdelkader Taieb Ezzrraïmi.

Cette convention consiste à faire évoluer l’annexe (ex-CRIAA) de l’université Saâd-Dahleb en un pôle consacré au développement des industries agroalimentaires.

Donc, afin de mettre en synergie les compétences et le savoir-faire de chacune des parties pour stimuler le développement des industries agro-alimentaires (I.A.A), en particulier celles des céréales et leurs dérivés, les signataires de ladite convention s’engagent, chacun de son côté, à assurer une formation adéquate des étudiants, le perfectionnement du personnel du Groupe Sim par des stages, des recyclages et des mises à niveau, une recherche fondamentale orientée vers les problématiques spécifiques des industries agroalimentaires, une recherche appliquée qui tend à améliorer les process technologiques de fabrication et de conception d’équipements, la participation à tous les travaux d’expertise ainsi que l’organisation de journées d’études et de manifestations scientifiques, et enfin l’association des compétences du Groupe Sim et celles des fournisseurs tant nationaux qu’étrangers.

En prenant la parole, le P-DG a rappelé que l’industrie des céréales souffre de sous-encadrement technique, et si les outils de production offrent du matériel ultra-sophistiqué, la qualification du personnel ne suit pas pour la simple raison qu’elle est inadaptée ou insuffisante. Il n’a pas omis de faire un bref rappel historique concernant l’industrie agroalimentaire, plus particulièrement dans le domaine des transformations céréalières « (…) L’école algérienne de meunerie a constitué pendant longtemps l’unique école dans le tiers-monde dans ce domaine.

C’est la 4e école de meunerie au monde après l’Ecole française de meunerie, l’école suisse et l’école allemande » dira Taieb Ezzraïmi. L’Ecole algérienne de meunerie, devenue par la suite CRIAA, a assuré également pendant de nombreuses années toutes les actions de perfectionnement et de recyclage des personnels techniques de la filière jusqu’à son transfert à l’enseignement supérieur en 1988, qui a induit l’arrêt total de la formation dans ce domaine.

Rappelons d’un autre côté que la cérémonie de la signature de ladite convention a été marquée par la présence d’Abdelhamid Temmar, ex-ministre de l’Industrie et de la Promotion des investissements.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email