-- -- -- / -- -- --
Nationale

Convention Cnam-Angem pour accompagner les artisans

Convention Cnam-Angem pour accompagner les artisans

Célébrée cette année sous le slogan « Richesse assurée et développement durable », la Journée nationale de l’artisan a été marquée par la signature d’une convention de partenariat entre la Chambre nationale de l’artisanat et des métiers (Cnam) et l’Agence nationale de gestion du micro-crédit (Angem), en présence du ministre du secteur, Hassen Marmouri, et la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia.

D’une durée de trois ans renouvelables, la convention a plusieurs objectifs : l’intégration professionnelle des porteurs de projets dans le domaine de l’artisanat et des métiers, la formation des artisans, la création d’emplois et la relance les métiers artisanaux en voie de disparition, ainsi que les métiers exercés par les handicapés.

Les femmes au foyer activant à domicile et les femmes rurales sont également concernées par les aides octroyées en vertu de la convention, ce qui permet à la fois de promouvoir les activités traditionnelles et d’améliorer les revenus des familles.

Dans son discours inaugural, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat a souligné le rôle de son secteur dans la stabilité et le développement socio-économique du pays.

« La contribution du secteur dans le produit intérieur brut est évaluée à 240 milliards de dinars », a-t-il argué, ajoutant que l’Algérie compte 342 414 inscrits au registre de l’artisanat et des métiers au premier semestre 2017 et le nombre d’emplois créés dans le secteur a atteint 890 904 postes.

Evoquant les grands axes de la stratégie de développement de l’artisanat, le ministre a focalisé sur l’impératif d’élargir le tissu artisanal, le développement de l’esprit de l’entreprenariat et l’amélioration de la production en termes de qualité et de quantité pour rendre le produit algérien compétitif sur le marché local et international.

Pour le ministre, le secteur dispose d’énormes potentialités qui permettraient à l’Algérie de diversifier son économie et de développer les recettes d’exportation hors hydrocarbures. Pour rappel, le budget alloué au secteur du tourisme et de l’artisanat au titre du PLF 2018 s’élève à 5,3 milliards de dinars.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email