-- -- -- / -- -- --
Nationale

Contrebande: D’importantes saisies dans sept villes

Contrebande: D’importantes saisies dans sept villes

D’importantes saisies de marchandises de contrebande ont été effectuées durant les dernières 48 heures par les GGF aux frontières qui connaissent un regain d’activités illicites sans précédent.

Les villes frontalières du pays sont en train de subir le grand trafic des produits nationaux en tous genres. A Adrar, Tamanrasset, Illizi, El Oued, Tlemcen, Souk Ahras et Tébessa pour lesquelles ont été le théatre de plusieurs opérations exécutées, durant les dernières 48 heures, par les Gardes-frontières (GGF) des dizaines de milliers de carburant, autant de véhicules, camions, motocyclettes et divers autres produits ont été saisis.

En effet, les Gardes-frontières d’El Abed, Boukanoune, Hadj Miloud et les gendarmes de la brigade de Béni-Boussaid (Tlemcen), ont récupéré, avant-hier, lors de patrouilles sur la bande frontalière, quatre véhicules de marque Renault Safrane et Mercedes, cinquante litres d’huile de table, quatre-vingt-dix (90) paquets de lessives et 4 550 litres de carburant, abandonnés par des contrebandiers. De leur côté, les GGF d’Abdallah, Bab El Assa (Tlemcen) ont récupéré lors de patrouilles sur la bande frontalière, 3 740 litres de carburant abandonnés par des contrebandiers.

La traque aux contrebandiers ne baisse pas les bras

La traque aux contrebandiers prend une autre tournure. Désormais, les GGF ont le droit d’user de leurs armes si les contrebandiers refusent d’obtempérer aux ordres des forces de sécurité. Autrement dit, depuis le début de l’année, pas moins de dix contrebandiers ont été abattus par les forces de sécurité après leur refus de s’arrêter devant les périples des frontières.

A Souk Ahras et Tébessa, deux villes frontalières de l’Est, la contrebande a « explosé » cette année. Cela a entraîné une véritable pourchasse à l’homme. Avant-hier seulement, les Gardes-frontières de Bourenane et Sidi Salah (Souk-Ahras), ont récupéré lors d’une traque aux contrebandiers, 1 500 litres de carburant, abandonnés par ces derniers.

Par ailleurs, agissant sur renseignements et en vertu d’un mandat de perquisition, les gendarmes de la brigade d’Aïn-Zerga (Tébessa) ont récupéré dans deux habitations appartenant aux présumés contrebandiers, à la commune d’Aïn-Zerga, 2 020 litres de carburant destinés à la contrebande, voire vers la Tunisie. Une enquête a été déclenchée immédiatement par la brigade de Gendarmerie nationale d’El-Houidjbet. 

D’autre part, les GGF d’Aïn Zana (Souk-Ahras) et les gendarmes de la brigade Ferkane (Tébessa), ont récupéré, le même jour, lors de patrouilles, 1 616 litres de carburant, toujours abandonnés par des contrebandiers. 

Par ailleurs, et à Adrar, les Gardes-Frontières de Timiaouine appuyés par les gendarmes de la brigade locale ont interpellé lors d’une patrouille à la commune de Timiaouine, un présumé contrebandier en possession d’un appareil de détection de métaux et récupéré huit motocyclettes et sept autres appareils de détection de métaux, abandonnés par ses complices. Suite à cette opération, les GGF ont lancé des investigations afin d’identifier les contrebandiers qui agissaient sur ce territoire pour voler de l’or. 

El-Oued, Illizi, Tamanrasset, le « triangle des Bermudes » de la contrebande

El Oued, Illizi et Tamanrasset sont devenus de véritables eldorado pour les contrebandiers qui agissent prudemment mais sûrement afin d’arriver à faire passer des tonnes de produits vers les pays voisins, entre autres le Mali, la Libye et le Niger.

Ces régions du Sud du pays sont devenues le « Triangle des Bermudes » où beaucoup de contrebandiers disparaissent avec leurs marchandises volées aux entreprises des hydrauliques malgré un fort dispositif sécuritaire mis en place par les forces de sécurité et, surtout, bien que de nombreuses tentatives ont été mises en échec sur les tracés frontaliers.

Toutefois, la traque bat son plein. C’est le cas à El Oued. Agissant sur renseignements, les gendarmes de la compagnie de Reguiba ont interpellé, avant-hier, à hauteur du carrefour formé par les RN 48 et 03, dans la circonscription communale de Kouinine, un présumé contrebandier qui transportait à bord d’un camion, treize mille cent (13 100) bouteilles de boissons alcoolisées de différentes marques destinées à la vente clandestine.

Une enquête est ouverte par les gendarmes de la brigade de Kouinine. A Illizi, les GGF de Tin Alkoum (Illizi), ont interpellé lors d’une patrouille sur la bande frontalière, quatre Nigériens en situation irrégulière qui sont soupçonnés d’être des voleurs d’or.

Ils ont été remis aux gendarmes du Poste de Police Judiciaire de Djanet pour enquête. Le même jour, les gendarmes de la brigade de Silet ont présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Tamanrasset, sept présumés contrebandiers et trois autres complices de nationalité nigérienne, pour prospection illicite, détention illégale d’appareils de détection de métaux et immigration clandestine. Ils ont été placés sous mandat de dépôt.

Rappelons, que, les mis en cause interpellés au lieu-dit Oued-Ilagh, commune de Silet, à bord d’un véhicule de marque Toyota, étaient en possession d’accessoires d’appareils de détection de métaux et des pierres d’un poids d’un kilo parsemées d’un métal jaune.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email