-- -- -- / -- -- --
Nationale

Constantine: Près de 90 000 unités de psychotropes saisies

Constantine: Près de 90 000 unités de psychotropes saisies

Un groupe de trafiquants de stupéfiants a été démantelé cette semaine par les éléments de la brigade mobile de la police judiciaire de Daksi.
Près de 90 000 unités de Tramadol ont été récupérées au cours de l’opération, qui a permis aussi l’arrestation de quatre personnes âgées entre 33 et 42 ans. Le Tramadol, opioïde classé parmi les produits psychotropes, est une molécule fabriquée dans les laboratoires pharmaceutiques. Le médicament, dont les effets sont proches de ceux de l’opium, est prescrit sur ordonnance comme antalgique contre certains cas de douleur.

L’opération a été menée par les éléments de la brigade dans le cadre de la lutte contre les réseaux criminels, spécialisés dans le trafic de drogue, en collaboration avec des partenaires sécuritaires de l’armée nationale populaire, précise un communiqué de la cellule de communication de la sureté de wilaya de Constantine.

Tout a commencé grâce à l’exploitation d’informations relatives à un projet préparé par un groupe de trafiquants, relatif au transport et à la distribution illégale de produits pharmaceutique, à effet psychotrope, devant aboutir à l’écoulement à partie d’une wilaya du Centre du pays d’une importante quantité d’un narco produit.

Les investigations approfondies et l’exploitation judicieuse des données ont permis aux enquêteurs de localiser les suspects et leurs véhicules au niveau de la cité Erriadh, à la périphérie est de la ville de Constantine. Une minutieuse opération permettra ainsi aux policiers, après avoir encerclé les lieux, d’arrêter les mis en cause à bord de deux véhicules, un utilitaire de marque française (Renault) et un autre touristique de marque germano-américaine (Ford).

La fouille des voitures permettra par la suite aux services de sécurité de saisir une importante quantité du produit, du Tramadol 50mg, soit près de 90 000 unités, une somme d’argent, produit de transactions criminelles et des téléphones portables, précise le communiqué.

Les autres individus ont été écroués après leur présentation devant la juridiction compétente. Ils devront répondre des chefs d’inculpation de non-respect de procédures de contrôle administratif, technique et de sécurité ; exercice d’un métier de santé sans agrément ; possession, transport et vente illégale à l’aide d’un véhicule à moteur de produits pharmaceutiques à propriétés narcotiques et psychotropes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email