-- -- -- / -- -- --
Nationale

Constantine : Les avocats de la région gèlent leurs activités

Constantine : Les avocats de la région gèlent leurs activités

L’annonce,ce dimanche, du dépôt de candidature à la réélection du président sortant Abdelaziz Bouteflika a fait monter la pression à Constantine.Ce lundi l’ordre des avocats de la région de Constantine a annoncé qu’une suspension, dès demain mercredi, de toutes les activités des avocats de la région qui englobe, en sus du barreau de Constantine ceux de Mila, Skikda et Jijel, en raison, lit-on dans un communiqué diffusé ce lundi et portant le sceau du bâtonnier de la région, du non-respect de la loi et de la Constitution algériennes. La missive met en avant une série de revendications dont le « refus d’un cinquième mandat quelle qu’en soit la couverture », « non à l’humiliation du peuple » ou encore « non à la transgression des lois et de la Constitution algériennes ».

La décision a été prise à l’unanimité, a tenu à préciser le bâtonnier de la région. « Nous avons décidé de geler nos activités au sein des quatre cours et tribunaux et des sit-in seront organisés, jeudi, au niveau des quatre cours », précise-t-il, avant d’ajouter : « Nous ne reprendrons nos activités que si des mesures concrètent sont prises en faveur du peuple algérien dont les droits ont été bafoués. » Qualifiant au passage de « mascarade » la candidature du président Abdelaziz Bouteflika, le bâtonnier de Constantine qualifie de transgression des lois et de la Constitution de la République la décision prise lundi par les personnes à l’origine de cette candidature.

Le premier responsable de l’organisation des robes noires de la région de Constantine a précisé en outre qu’aucune objection n’a été relevée au sein de la corporation qu’il dirige quant à la décision de geler les activités des avocats, décision prise, a-t-il ajouté, « à l’unanimité après une large concertation de tous ses confrères de la région dans l’espoir de répondre aux aspirations du peuple algérien », décision prise, a-t-il aussi précisé, « sans aucun accord préalable avec les autres bâtonnats du pays ».

Maitre Lanouar s’est interrogé sur ce qui s’est passé avant-hier au siège du Conseil constitutionnel après le dépôt de candidature du président sortant Abdelaziz Bouteflika : « Comment est-il possible à un homme inconscient de briguer la magistrature suprême alors qu’il est incapable de parler ? » Sur un autre ton, il relève l’incompréhension de tous quant aux raisons ayant poussé « ce clan pourri » à l’origine de cette candidature à faire fi des revendications populaires des derniers jours.

L’homme de loi a en outre tenu à assurer que les procédures judiciaires urgentes, dont les recours et les décisions d’appel seront prises en charge, et les personnes concernées ne seront pas lésées a-t-il précisé.

Cet appel des avocats a été largement suivi et il est fort à parier qu’ils seront des centaines à rallier les rassemblements prévus jeudi matin. Des fax et autres moyens de communication, dont des messages via les réseaux sociaux, ont été utilisés par les robes noires pour faire parvenir l’information à l’ensemble de la corporation de la région.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email