-- -- -- / -- -- --
Nationale

Constantine: faible participation au scrutin

Constantine: faible participation au scrutin

Les rues du centre-ville de Constantine étaient pleines de monde dimanche. La majorité  des commerce étaient ouverts en ce jour férié.
Les habitants vaquaient, pour certains, à leurs occupations habituelles et d’autres étaient rassemblés dans des espaces du centre de la cité, savourant de purs moments de détente.
Sans la présence des fourgons des brigades anti-émeute postés au niveau des points reliant les principales artères de la cité, rien n’augurait qu’un évènement particulier se déroulait. Le scrutin du référendum sur la nouvelle Constitution proposée par le président de la République se déroulait presque en catimini. Les centres de vote, ouverts dès 8 h, accueillaient au compte-gouttes ceux et celles ayant adhéré au projet du scrutin.
Les partisans et les opposants au scrutin n’ont pas manqué d’inonder les réseaux sociaux d’appels au boycott pour les uns, et ils étaient nombreux, et à une participation massive pour les autres.

Un constat a toutefois été fait lors d’une virée à l’école Zighed, à la cité Boussouf. Hormis des personnes de troisième âge ou encore des femmes, la présence de jeunes votants a été très peu remarquée. Un sexagénaire à l’air souriant au sortir du bureau n’a pas manqué pas de préciser : «Il est important pour moi de voter. C’est un acte citoyen. Cette voix, je la dois aux martyrs de la Révolution. Je me devais de continuer à ma manière leur combat.»

Un groupe de trentenaires rassemblés devant un commerce faisant face à l’école primaire semblait carrément ignorer ce qui se déroulait de l’autre côté de la rue. «Je n’ai aucune raison d’aller voter. J’ai trente et un ans, je suis diplômé d’architecture et cela fait cinq ans que je traîne, je bricole ici et là, j’ai déposé des demandes de travail avec CV au niveau de plusieurs structures étatiques mais je n’ai rien vu venir. Sincèrement,  je ne me sens pas du tout concerné par ce qui se passe», lance l’un d’eux. «Vous savez, monsieur, reprend son copain, des centaines de milliers de martyrs se sont sacrifiés pour que l’on se libère du joug colonial, mais la liberté, la vraie, on ne l’a pas encore eue».

Au centre de vote Boughaba, en plein centre-ville, l’engouement n’était guère au rendez-vous. Hormis le déplacement «retentissant» des autorités, aux premières heures du scrutin, le lieu a été très peu fréquenté.

Vers 14 h, les chiffres fournis par le représentant constantinois de  l’Autorité indépendante de surveillance des élections annonçaient une participation avoisinant les 10,78% de votants dans la capitale de l’Est.

Vers 11 h, on enregistrait 4,44% de participation au scrutin dans la wilaya. La commune de Constantine enregistrait, à la même heure, le taux le plus faible avec 3,45%, soit 9 488 votants sur les 275 400 électeurs inscrits sur les listes électorales de la cité antique. La commune de Zighoud-Youcef, à une trentaine de kilomètres au nord du chef-lieu de wilaya, a vu la plus importante participation, avec 6,75%.

Le nombre d’inscrits au niveau des douze communes de la wilaya de Constantine avoisine les 610 800, répartis à travers 214 centres regroupant 1 457 bureaux de vote, soit 759 pour les hommes et 698 pour les femmes, encadrés par près de 12 300 agents et chefs de bureau et  de centre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email