Consommation de drogue chez les jeunes: La prévention comme parade – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Consommation de drogue chez les jeunes: La prévention comme parade

Consommation de drogue chez les jeunes: La prévention comme parade

Le président du Conseil supérieur de la jeunesse (CSJ), Mustapha Hidaoui, a lancé un appel pour la mise en place de stratégies de prévention plus efficaces contre la propagation du fléau de la drogue chez les jeunes.

Lors d’une journée d’étude baptisée « Drogues et jeunesse : défis et solutions », qui s’est tenue, jeudi à Biskra, M. Hidaoui a plaidé en faveur de l’adoption d’une approche préventive rigoureuse afin d’endiguer la propagation alarmante de ce phénomène.

Il a aussi mis en évidence l’importance cruciale de réévaluer les stratégies existantes et de promouvoir des initiatives plus efficaces et mieux coordonnées dans la lutte contre ce fléau.

Il a affirmé qu’« il est nécessaire d’examiner les mesures prises pour lutter contre ce phénomène dans le cadre d’un système national de prévention incluant toutes les parties pour protéger les jeunes », ajoutant que « cette démarche est essentielle pour assurer une protection adéquate des jeunes et pour identifier les lacunes dans la lutte contre la drogue ».

A cet égard, il a fait part de la volonté du CSJ de constituer un apport important dans la lutte contre ce fléau qui cible les jeunes. En outre, M. Hidaoui a déclaré qu’il était « nécessaire d’exhorter à l’implication de tous les acteurs dans les campagnes de sensibilisation qui ciblent l’élément humain en tant que composante essentielle de la structure sociétale ».

Il a ainsi mis en lumière l’importance des campagnes de sensibilisation dans cette lutte. Il a insisté sur leur capacité à éclairer les jeunes sur les dangers de la drogue et à les guider vers des choix de vie sains.

Toutefois, il a également exprimé des réserves quant à l’efficacité des campagnes de sensibilisation circonstancielles, déplorant leur coordination souvent défaillante. Il a relevé la nécessité d’« abandonner ces campagnes de sensibilisation circonstancielles ».

M. Hidaoui a souligné, dans ce contexte, que « l’évocation du phénomène de la drogue implique d’aborder le phénomène en profondeur et d’engager tous les acteurs de la société civile et l’ensemble des institutions pour faire face à la menace de ce fléau, en lançant des campagnes de sensibilisation et en évaluant le résultat de ces campagnes pour déterminer si elles ont obtenu les résultats escomptés ».

C’est ainsi que les campagnes de sensibilisation seront efficaces et représenteront un pilier essentiel dans la lutte contre la drogue.

Leur capacité à informer, éduquer et prévenir devient un outil inestimable dans la protection des jeunes contre les pièges de la toxicomanie et dans la promotion d’une société plus saine et plus consciente.

De plus, ces initiatives jouent un rôle crucial en empêchant la consommation de drogue avant même qu’elle ne commence, et ce en ciblant les jeunes et en leur fournissant une éducation précoce sur les dangers de la drogue. Ces campagnes contribuent à renforcer leur résilience et leur capacité à résister aux influences néfastes de leur environnement.

Les campagnes de sensibilisation visent également à fournir des ressources et des solutions pratiques pour ceux qui luttent contre la dépendance ou qui sont susceptibles d’y succomber. Ainsi, en mettant en avant les services de soutien disponibles, en offrant des conseils sur la gestion du stress et des pressions sociales, ainsi que des alternatives positives, ces campagnes ouvrent des portes vers un chemin plus sain et plus éclairé.

Par ailleurs, le ministre de la Santé, Abdelhak Saïhi, lors de son intervention à l’occasion de cette journée, a déclaré que « ce fléau qui ronge la société est pris à bras le corps par l’Etat, qui prend en charge les jeunes souffrant d’addiction à la drogue ». Il a affirmé que les pouvoirs publics ont mis en place cinq centres de lutte contre la toxicomanie au niveau national, ajoutant que ces centres seront bientôt renforcés par d’autres structures.

Il convient de noter que la rencontre a été marquée par de nombreuses interventions autour des ravages de la drogue dans la société ainsi que des témoignages de jeunes ayant vécu le phénomène de l’addiction aux produits stupéfiants.

Cette rencontre d’une journée était organisée par le CSJ, en présence de représentants de plusieurs institutions officielles telles que les ministères de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, de l’Education nationale, de la Santé, et de la Justice, ainsi qu’un certain nombre d’acteurs d’associations locales et plus de 200 jeunes de différentes régions du pays.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email