-- -- -- / -- -- --
Sports

Consolider les liens de la jeunesse avec les enfants de Novembre

Consolider les liens de la jeunesse avec les enfants de Novembre

Samedi, ce fut un grand jour pour la ville de Batna, capitale des Aurès. Exactement 1 954 jeunes venant de toutes les régions d’Algérie ont été invités à partager avec les moudjahiddine des Aurès, la célébration du 60e anniversaire du déclenchement de la lutte armée pour la libération du pays du joug colonial.

Le nombre de 1 954 a été choisi sciemment pour rappeler l’année du début de cette guerre de libération nationale. La première balle a été tirée justement le 1er novembre dans les Aurès, à la suite de la préparation de cet évèment au cours d’une réunion tenue le 24 octobre par le légendaire Mustapha Benboulaid.

D’ailleurs, ces jeunes sont invités à visiter au cours de leur séjour à Batna, la ferme où a eu lieu cette rencontre, un lieu devenu aujourd’hui musée.

La fille de Mustapha Benboulaid, Nabila, était présente ce premier jour à la salle Omnisport de Batna où a lieu le lancement de la célébration de 60e anniversaire en présence du ministre de la jeunese, Khomri, du wali de Batna ainsi que les autorités civiles et militaires des Aurès.

Nabila Benboulaid, aujourd’hui membre de l’APN, a participé à une cérémonie de remise de médailles à d’anciens moudjahiddine. Elle est la troisième survivante des enfants de Mustapha Benboulaid, dont trois autres frères sont tombés au champ d’honneur comme leur père pour que vive l’Algérie.

Dans son allocution le ministre de la jeunesse a rendu un hommage appuyè aux moudjahiddine des Aurès et a exhorté les Jeunes d’aujourd »hui à s’inspirer auprès d’eux pour le nationalisme inconditionnel pour l’Algérie dont ils en faisait une raison de vivre et dont ils ont sacrifié ce qu’ils ont de meilleur. Une remarquable exposition a été montée pour illustrer le dur combat de cette guerre de libération dans les Aurès.

Des pièces des terribles bombes utilisées par l’armée coloniale ont été exposées. Il en est de même des restes de mines dévastatrices qui meublaient toute la région des Aurès. Des pièces d’avions abattus par les moudjhiddine ont été également exposées. On remarquera en particulier un carburateur d’un moteur d’avion ainsi qu’une roue d’attérissage. Aussi la longue liste de portraits de moudjahiddine tombés au champ d’honneur.

De nombreux panneaux illustrés expliquent le mouvement révolutionnaire et les hommes qui sont à la tête du déclenchement de la guerre de libération nationale. Ces deux jours de rencontres à Batna et à Khenchela de la jeunesse d’’aujourd »hui avec les enfants de Novembre, particulièrement des Aurès, auront renforcé les liens entre les deux générations et ont sensibilisé plus d’un, à l’amour et l’attachement viscéral au nationalisme et au patriotisme porté à l’Algérie.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email