-- -- -- / -- -- --
Nationale

Congrès extraordinaire du RND: Vers le plébiscite d’Ouyahia

Congrès extraordinaire du RND: Vers le plébiscite d’Ouyahia

En dépit d’une virulente attaque de ses détracteurs, le secrétaire général par intérim, Ahmed Ouyahia, va succéder à lui-même à l’occasion de la tenue des travaux du congrès extraordinaire du RND, dont l’ouverture est prévue demain à l’hotêl Aurassi.

Pour les observateurs, les derniers congrès régionaux ont balayé les timides contestations et autres rébellions, pourtant menées par des co-fondateurs et anciens cadres et députés du parti.

Ouyahia n’a pas hésité à user de ses moyens organiques et politiques pour asseoir sa suprématie sur les instances du congrès. L’idée est de faire élire, à travers les rencontres locales et régionales, des représentants et délégués qui viendront au congrès extraordinaire pour élire leur SG.

Une opération qui paraissait ardue et périlleuse au début, mais qu’Ouyahia a pu contourner et surtout surmonter, en bénéficiant de l’effacement des plus virulents de ses détracteurs lors de la transition opérée par Abdelkader Bensalah.

Ce dernier, qui a pris les rênes du parti après la démission d’Ouyahia en janvier 2013, n’a pas réalisé le bond attendu par les militants, mais a noyé les espoirs d’un redressement organique et politique de la formation.

Il mettra sous le boisseau toute idée ou démarche vers l’assainissement des rangs, laissant pourrir les organes du parti et ses auxiliaires, avant de tomber malade et se mettre à porte-à-faux avec les ambitions de plusieurs cadres du RND dont Belkacem Mellah.

A 24 heures du début de ce congrès, Ouyahia semble avoir bien cadenassé les portes de la contestation interne. Il ne risque rien, car, aux dires de plusieurs observateurs, le vent de la colère est venu très tard, au moment où la machine Ouyahia était déjà en branle, en train de broyer tout sur son passage. Si aucune surprise ne vient altérer ce congrès, les milieux attendront avec curiosité la réaction du FLN.

On ne sait pas si le vieux parti d’Amar Saâdani va envoyer son représentant au congrès comme le veut la tradition, ou s’il va bouder, en réaction à l’absence du RND au congrès de la Coupole, organisé par le FLN fin mars dernier, prélude à la création d’un Front national pour la défense du programme du président Bouteflika. L’interrogation est sur toutes les lèvres, d’autant que Saâdani et les autres membres du BP du FLN refusent de donner des éclaircissements sur cette invitation.

Rappelons que le congrès commencera par le vote secret pour désigner un nouveau SG entre deux candidats déclarés, Ouyahia et Mellah. C’est lors des deux autres journées que les points à l’ordre du jour seront débattus et discutés par les congressistes. Une conférence de presse sera organisée samedi prochain par le SG pour synthétiser les travaux du congrès et répondre aux questions des journalistes. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email