Conformité des véhicules : Plaidoyer pour la création d’un réseau d’inspection – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Conformité des véhicules : Plaidoyer pour la création d’un réseau d’inspection

Conformité des véhicules : Plaidoyer pour la création d’un réseau d’inspection

En plus de garantir la disponibilité des véhicules neufs et d’occasion, il est aussi nécessaire de s’assurer de la conformité de ces derniers au point de vue sécurité et environnement.  Et ce sont les organismes d’évaluation de la conformité qui devront prendre le relais.

C’est dans ce sens que Noureddine Boudissa, directeur général de l’Organisme algérien d’Accréditation, (ALGERAC), a préconisé la création d’un réseau national d’organismes d’inspection de la conformité des véhicules. S’exprimant ce dimanche sur les ondes de la radio chaîne 3, il a affirmé que «la décision qui vient d’autoriser l’importation des véhicules neufs et ceux de moins trois ans et le lancement de la production au niveau national nous oblige à construire tout un réseau de laboratoires, d’organismes d’inspection pour s’assurer de la conformité de ces véhicules », mettant en avant la place qu’accordent les hautes autorités du pays à la qualité qui accompagne le développement économique.

 « Il nous appartient en tant qu’organisme d’évaluation de la conformité de mettre en place les dispositifs qu’il faut pour pouvoir assurer la conformité de ces véhicules », a-t-il indiqué. Ces organismes doivent se doter de moyens nationaux de vérification et de contrôle de la qualité et de la conformité des véhicules pour s’assurer que ces véhicules ne posent pas de problème en termes de sécurité et d’environnement, selon M. Boudissa, lequel a salué la décision du retour de l’importation et de la construction automobile qui devrait soulager à un grand déficit en la matière.  

Cette opération de contrôle se fera avec la concordance des efforts de plusieurs secteurs. Il s’agit du ministère de l’Industrie, du Commerce, des Finances et aussi celui des Transports. « Ces derniers doivent faire partie de ce groupe de travail en tant qu’acteur principal », a précisé le DG d’ALGERAC, soulignant la disponibilité de son organisme à jouer un rôle dans la création du réseau national de contrôle de conformité.  « Nous avons les compétences qu’il faut, mais aussi la reconnaissance internationale à ce niveau-là », a souligné l’invité de la rédaction de la chaîne 3, faisant savoir que l’organisme qu’il dirige vient d’être consacré par l’Organisation régional de l’Union Européenne.

Ces organismes doivent, selon M. Boudissa, se doter de moyens nationaux de vérification et de contrôle de la qualité et de la conformité des véhicules.

Outre les véhicules, la conformité des pièces de rechange est une préoccupation majeure pour ces organismes. « Il faut par ailleurs se doter de moyens pour vérifier la conformité de la pièce de rechange », a souligné le DG d’ALGERAC, soulignant la nécessité de se doter de moyens pour vérifier toute la pièce de rechange que nous importons de l’étranger.  

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email