-- -- -- / -- -- --
Nationale

Conférence internationale sur la vulnérabilité et la réhabilitation des structures

Conférence internationale sur la vulnérabilité et la réhabilitation des structures

Le laboratoire LEEGO de la Faculté de génie civil de l’Université des sciences et de la technologie Houari-Boumediene (USTHB) a organisé,ce lundi, la première conférence internationale sur la vulnérabilité et la réhabilitation des structures (vurest 2018).

L’Algérie est soumise à des excitations sismiques. Beaucoup de bâtiments, construits selon des codes plus anciens, ne possèdent pas la résistance nécessaire aux séismes et pourraient sérieusement compromettre la sécurité des personnes. D’où la nécessité de réaliser des études sur la vulnérabilité de ces structures ainsi que leur réhabilitation. La première conférence internationale sur la vulnérabilité et la réhabilitation des structures (vurest 2018) est venue pour apporter des solutions dans ce domaine et profiter des expériences de chercheurs venus de plusieurs pays.

Cette importante conférence a pour objectif de faire le point sur l’état actuel de la recherche dans ce domaine, a indiqué le Dr Ahmed Chaouch Ali, président du comité d’organisation de cette première conférence internationale. « Vu que notre pays est exposé à des excitations sismiques, ce qui fait que la première vulnérabilité de nos structures est d’ordre sismique, notamment quant il s’agit de l’ancien bâti, qui est un héritage du colonialisme. Cet ancien bâti présente une vulnérabilité sismique, ce qui nous pousse à l’étudier et à faire des recherches pour trouver des solutions », a souligné le Dr. Ahmed Chaouch. Il ajoute que le but, à travers l’organisation de cette rencontre, est d’essayer d’avoir un aperçu sur les différentes recherches qui ont trait à la vulnérabilité et à la réhabilitation des structures, de conforter les connaissances que nous avons et d’avoir aussi une relation directe avec les maîtres de l’ouvrage avec les différents intervenants du secteur économique. Cette conférence, la première à être organisé en Algérie, qui porte sur la vulnérabilité et la réhabilitation des structures, a pour but d’offrir l’opportunité aux chercheurs nationaux, étrangers et aux professionnels de confronter, d’échanger et d’enrichir leurs connaissances dans les différents thèmes proposés, conduisant ainsi au développement des études de vulnérabilité, ainsi que des méthodes et matériaux de réhabilitation des structures, a affirmé le Dr. Ahmed Chaouch. Selon lui, cette conférence porte sur trois thèmes différents.

Il s’agit de la vulnérabilité et la réhabilitation des structures des bâtiments en maçonnerie, la réhabilitation des bâtiments en béton armé et la vulnérabilité et la réhabilitation des ouvrages d’œuvres en général. La rencontre, qui s’étale sur deux jours, a vu la participation de plusieurs chercheurs et doctorants algériens, ainsi que des chercheurs venus de plusieurs pays entre autres la France, la Turquie, la Roumanie, le Portugal et le Canada. Il faut savoir que la réhabilitation structurale consiste à améliorer le niveau de performance d’un système structural ou quelques éléments de ce système. Suivant l’état de la structure endommagée, la réhabilitation peut être subdivisée en deux catégories : réparation ou renforcement.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email