Conférence africaine des startups : Nassima Arhab plébiscitée secrétaire générale – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Conférence africaine des startups : Nassima Arhab plébiscitée secrétaire générale

Conférence africaine des startups : Nassima Arhab plébiscitée secrétaire générale

Le secrétariat permanent de la Conférence africaine des start-ups a plébiscité l’Algérienne, Nassima Arhab, à la majorité, au poste de secrétaire générale. 

C’est ce qu’a annoncé ce mardi le ministère de l’Economie de la connaissance, des Start-ups et des Micro-entreprises, dans un communiqué, notant que Mm Arhab occupe le poste de secrétaire générale du ministère de l’Economie de la connaissance, des Start-ups et des Micro-entreprises. Le plébiscite a eu lieu à l’issue de la 2e session de la Conférence africaine des start-up, tenue du 5 au 7 décembre à Alger, avec la participation des représentants de 32 pays africains, a-t-on précisé.

Le secrétariat général permanent de la Conférence veillera à assurer le suivi et l’exécution des recommandations du Conseil ministériel africain ayant réuni à Alger les ministres africains chargés des startups et de l’innovation, y compris la commission de l’Union africaine (UA) en charge de l’enseignement, des sciences et de l’innovation et des représentants des organes de l’ONU, de la société civile et du secteur privé en Afrique, précise la même source.

Le secrétariat général œuvrera à l’intensification de l’action interafricaine, à travers la relance du rôle des commissions thématiques créées au niveau du secrétariat, à l’instar de la commission chargée de la création d’incubateurs Soft Landing, la commission de suivi de la création du Fonds des fonds africains des startups, la commission de suivi des politiques visant à maintenir les startups et les talents en Afrique et à assurer leur mobilité régionale, et la commission de planification stratégique et du budget, a-t-on souligné.

La 2e session de la Conférence a été sanctionnée par l’adoption de la Déclaration ministérielle d’Alger pour le développement des startups, laquelle met en exergue les efforts consentis par le gouvernement algérien pour le soutien des startups africaines.

Tenue sous le slogan «L’innovation pour le développement du continent africain », la Conférence a pu mettre l’accent sur l’importance et l’avenir prometteur de ces entreprises au niveau continental, en sus d’inciter les gouvernements à adopter des mesures encourageantes au profit des entrepreneurs africains.

Des recommandations ont été annoncées dans la Déclaration d’Alger. Il s’agit, entre autres, de la mise en œuvre d’une stratégie globale par le secrétariat permanent de la Conférence africaine des start-up visant à lutter contre le phénomène de la fuite des cerveaux et son impact sur les capacités économiques des pays africains, de la mise en place de mécanismes juridiques pour faciliter la mobilité des start-up africaines.  Les ministres africains ont également préconisé d’encourager les institutions financières africaines à intensifier leurs efforts pour la création d’un fonds africain des fonds dédiés aux talents du continent souhaitant investir dans les start-up et l’innovation.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email