Confédération générale des entreprises algériennes : Neghza appelle à améliorer le climat des affaires en Afrique – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Confédération générale des entreprises algériennes : Neghza appelle à améliorer le climat des affaires en Afrique

Confédération générale des entreprises algériennes : Neghza appelle à améliorer le climat des affaires en Afrique

La présidente de la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA) et présidente de Businessafrica, Saida Neghza a appelé à Accra (Ghana), les syndicats et les employeurs africains à améliorer le climat des affaires.

Les systèmes d’éducation et d’enseignements professionnels nécessitent un développement accru pour lutter contre l’informel et la bureaucratie, a indiqué jeudi un communiqué de l’organisation patronale.

Cet appel a été exprimé par Mme Neghza à l’occasion des festivités de célébration du 50ème anniversaire de l’Organisation de l’Unité syndicale africaine (OUSA), organisé les 12 et 13 avril en cours dans la capitale ghanéenne, a précisé la même source.

La participation de la présidente de la CGEA à cet évènement fait suite à une invitation du président et du secrétaire général de l’OUSA, respectivement Dr Francis Atwoli et Arezki Mezhoud, a ajouté le communiqué.

A cette occasion, la présidente de la CGEA a exhorté, lors de son discours, les syndicats et les employeurs africains à améliorer le climat des affaires, les systèmes d’éducation et d’enseignements professionnels, pour lutter contre l’informel et la bureaucratie et pour intéresser les jeunes à s’investir dans des projets porteurs en Afrique ».

La présidente de la CGEA a plaidé, également, pour une plus grande intégration des économies africaines, pour une action commune entre employeurs et syndicats pour accélérer le processus de mise en place de la zone de libre échange continentale africaine (ZLECAF) et, pour le développement de l’industrie de transformation, a fait savoir l’organisation.

Mme Neghza a appelé, en outre, à « l’augmentation des échanges économiques intra-afrique et pour la sécurité alimentaire de l’Afrique en mettant en exergue les gigantesques terres arables disponibles », tout en exhortant à agir pour assurer un avenir meilleur aux jeunes africains. 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email