-- -- -- / -- -- --
Nationale

Condamnée par contumace, une greffière se livre à la justice

Condamnée par contumace, une greffière se livre à la justice

Présentée au procureur général de la cour d’Alger, une ancienne greffière du tribunal de Sidi M’Hamed a été placée sous mandat de dépôt.

La mise en cause, M.B, qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt lancé à son encontre par le tribunal criminel d’Alger, ignorait qu’elle était activement recherchée par les services de sécurité.

Incarcérée à la prison d’El Harrach l’inculpée, qui a été condamnée par contumace à la réclusion à vie pour s’être rendue coupable de plusieurs chefs d’inculpation entre autres appartenance à une association de malfaiteurs, s’est livrée de son propre gré à la justice.

Elle a introduit un pourvoi en cassation à la chambre criminelle de la Cour suprême sollicitant la révision de son procès.
L’intéressée, qui jouissait d’une bonne réputation parmi ses collègues, a traversé une dure période.

Après son mariage, elle a démissionné de son poste pour se consacrer à sa petite famille ; une année plus tard elle a divorcé avant de se réfugier avec sa fille de dix-huit mois, chez une femme à Bordj Bou Arreridj qui la faisait se prostituer.

L’inculpée comparaîtra lors des prochaines sessions criminelles devant le tribunal d’Alger pour répondre des graves accusations retenues contre elle non seulement par le juge d’instruction mais aussi par les juges de la chambre d’accusation de la cour d’Alger.

Il convient de signaler que l’accusée a nié tous les faits qui lui ont été reprochés, estimant qu’elle a fait l’objet d’un coup monté de toutes pièces.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email