-- -- -- / -- -- --
Culture

Concert en ouverture de l’Orchestre symphonique

Concert en ouverture de l’Orchestre symphonique

Pour montrer l’importance que l’Etat accorde à la promotion des arts et de la culture, c’est le président de la République, lui-même, Abdelaziz Bouteflika, qui a procédé à l’inauguration du nouvel opéra d’Alger.

Le chef de l’Etat était accompagné des premiers responsables au sein de l’Etat : Abdelkader Bensalah, président du Conseil de la nation, Mohamed Larbi Ould Khelifa, président de l’APN Abdelmalek Sellal, Premier ministre, ainsi que des membres du gouvernement.

C’est à l’Orchestre symphonique national qu’est revenu l’insigne honneur de représenter et de concentrer sous son aile le monde national des arts et de la culture.

C’était le bon choix. Par sa composante, son itinéraire et ses programmes d’activité, l’Orchestre symphonique national est digne de cet honneur. Sa composante est la fierté de l’art musical algérien. Grâce au professionnalisme de son directeur, Abdelkader Bouazzara, un fond de prestigieux musiciens, formés dans de grandes écoles nationales et étrangères, a été édifié.

Ces talentueux musiciens, toujours grâce à l’action pertinente de M. Bouazzara, ont été fidélisés à l’Orchestre depuis plus de vingt ans. Ces maîtres des instruments de musique classique sont maintenant un foyer de renouvellement et d’extention de la composante de l’Orchestre, ouvert aux nouvelles générations.

Avec des compétences aussi élevées, l’Orchestre symphonique national a brillé en donnant des centaines de concerts dans toutes les wilayas d’Algérie et à l’étranger, en particulier en Espagne, en Belgique, en France, en Chine, en Tunisie.

Son mot d’ordre, c’est d’abord la qualité, la diversité dans les programmes musicaux, l’ouverture à l’universel et le rayonnement de l’art musical de notre patrimoine. Pour la qualité et l’ouverture, l’Orchestre symphonique national s’est associé pour sa direction musicale avec d’éminents chefs d’orchestre des cinq continents.

Il rivalise aujourd’hui par la qualité de ses interprétations d’œuvres universelles avec les plus grands orchestres dans le monde. Bien mieux, il prône la diversité en changeant de programme pour chaque concert donné, avec l’introduction de nouvelles œuvres. Il se fait un point d’honneur également dans chaque concert à faire rayonner l’art musical de notre patrimoine, travaillé sous forme académique, et cela dans l’infime diversité de sa richesse.

Ces performances de l’Orchestre symphonique national ont ont été mises en lumière au cours de ce concert dirigé par le maestro Amine Kouider, donné au nouvel Opéra d’Alger en présence du chef de l’Etat et aussi d’une invitée de marque l’ancienne présidente de l’Indonésie. Au programme étaient inscrites de grands œuvres d’opéra et, bien sûr, des compositions de titres appartenant à notre patrimoine et accompagnés par nos instruments traditionnels.

Nul doute que ce concert a apporté des moments vivifiants présageant la redynamisation des arts et de la culture dans notre pays. Un mot pour saluer le travail intense du directeur de l’Orchestre symphonique national, Abdelkader Bouazzara, qui a su édifier, vaillamment et patiemment, pierre par pierre durant plus de vingt ans, ce prestigieux ensemble, fierté de notre nation.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email