-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Comprendre le Parkinson et l’Alzheimer

Comprendre le Parkinson et l’Alzheimer

La maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer sont des affections neurologiques causées par la neurodégénérescence (une maladie neurodégénérative correspond à une pathologie progressive affectant le cerveau ou plus globalement le système nerveux, entraînant la mort des cellules nerveuses).

Bien que ce ne soit pas répandu, mais il est possible d’avoir les deux maladies en même temps. La maladie d’Alzheimer développe chez certaines personnes une démence ; la maladie de Parkinson, celle-ci est associée aux troubles du mouvement, et la plupart des personnes atteintes finiront par connaître un léger déclin cognitif (un trouble cognitif est une altération des fonctions cérébrales et en particulier de la mémoire, de la perception, un ralentissement de la pensée et des difficultés à résoudre des problèmes).

1) Maladie de Parkinson
La maladie de Parkinson commence généralement après l’âge de 60 ans, et elle s’installe progressivement au fil des ans. Certaines personnes peuvent avoir la maladie de Parkinson précoce, à partir de 30 ou 40 ans. Il s’agit principalement d’un trouble du mouvement caractérisé par des tremblements au repos et une lenteur et une raideur de la démarche et allure.


La plupart des personnes atteintes de la maladie de Parkinson ne développent pas de démence dans le cadre de la maladie, mais dans ses derniers stades, la démence de Parkinson peut se développer.

a) Symptômes de la maladie de Parkinson
Parfois, les symptômes de la maladie de Parkinson fluctuent au cours de la journée, avec un déclin global qui est perceptible au fil du temps. Dans ses derniers stades, la condition peut limiter la mobilité et les soins personnels.

Les symptômes les plus courants comprennent les tremblements au repos (généralement des bras, des jambes ou de la mâchoire) ; la façon lente et changeante de marcher ; les problèmes d’équilibre ; la parole silencieuse et rapide ; les mouvements raides des bras et des jambes ; le visage sans expression ; la peau sèche ; la diminution des émotions ou expressions très émotionnelles (comme les pleurs fréquents) ; la dépression ; la constipation ; les problèmes cognitifs (difficile à reconnaître) ; la démence ; les hallucinations…

b) Stades de la maladie de Parkinson

Il existe des stades bien définis de la maladie de Parkinson :
• Stade 1 : Symptômes bénins, affectant généralement un côté du corps.
• Étape 2 : Aggravation des symptômes, affectant les deux côtés du corps ; les tâches quotidiennes peuvent être lentes ou difficiles.
• Stade 3 : Les symptômes peuvent interférer avec la vie quotidienne ; une chute peut survenir.
• Stade 4 : Symptômes graves, nécessitant un déambulateur ou une autre assistance pour se tenir debout et marcher
• Étape 5 : Incapable de marcher, repose sur un fauteuil roulant ou peut être alité ; les effets cognitifs peuvent être considérables.

c) Traitement de la maladie de Parkinson
De nombreux traitements efficaces peuvent contrôler les symptômes de la maladie de Parkinson, même à des stades avancés. Il n’y a pas de traitements prouvés pour prévenir la progression, mais un traitement précoce peut ralentir la progression chez certaines personnes.

2) Maladie d’Alzheimer
La maladie d’Alzheimer est une maladie caractérisée par une altération de la mémoire, de la pensée, du comportement et des soins personnels. Elle commence souvent après l’âge de 70 ans, mais elle peut aussi commencer plus tôt. La maladie d’Alzheimer n’est pas associée à des symptômes affectant le mouvement physique.

a) Symptômes de la maladie d’Alzheimer
Les effets de la maladie d’Alzheimer s’aggravent avec le temps. Parfois, les symptômes peuvent être plus perceptibles lorsqu’une personne est fatiguée ou a une autre maladie, comme une infection, une maladie rénale ou une maladie du foie.
Les symptômes courants de la maladie d’Alzheimer sont la difficulté à se souvenir des choses, à se concentrer, à résoudre des problèmes ; facilité de se perdre ; changements dans l’appétit ; paranoïa et méfiance envers les autres ; sommeil excessif ; agitation ; manque d’attention aux soins personnels ; dépression…

b) Stades de la maladie d’Alzheimer
Il existe plusieurs façons de définir les stades de la maladie d’Alzheimer et ils peuvent progresser rapidement ou lentement. Parfois, la progression peut sembler ralentir, puis la maladie peut s’aggraver rapidement.

Les stades de la maladie d’Alzheimer sont : le léger oubli ; oubli de plus en plus important ; oubli et difficulté à prendre des décisions ; soins personnels gravement altérés et interactions avec
les autres ; changements de personnalité et manque d’indépendance ; incapacité à manger et manque de mobilité.

c) Traitement de la maladie d’Alzheimer
Il existe plusieurs traitements médicaux pouvant être prescrits pour la maladie d’Alzheimer, et qui peuvent aider à ralentir la progression de la maladie pour certaines personnes, mais ils ne traitent pas les symptômes ou n’inversent aucun effet de la maladie.

La maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer sont-elles héréditaires ?
Il n’y a pas de modèle héréditaire spécifique. Il pourrait y avoir un risque plus élevé de maladie d’Alzheimer si un membre de la famille est atteint, comme il y aurait un risque plus élevé de la maladie de Parkinson si un membre de la famille l’a. Mais le plus souvent, ces conditions se produisent sporadiquement, sans aucune histoire familiale.

La démence face à la maladie de Parkinson et à la maladie d’Alzheimer
La démence de la maladie de Parkinson a quelques similitudes avec la démence de la maladie d’Alzheimer. La maladie d’Alzheimer provoque la démence lentement au fil du temps, tandis que la démence de la maladie de Parkinson se développe souvent plus rapidement et de manière plus spectaculaire. Et les symptômes de la démence de Parkinson peuvent aller et venir de jour en jour, tandis que les symptômes de la démence d’Alzheimer ne disparaîtront pas.
Vivre avec la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson est extrêmement difficile. La démence de la maladie d’Alzheimer combinée aux effets de mouvement de la maladie de Parkinson (et peut-être de la démence de Parkinson) peut rendre les soins personnels particulièrement difficiles.

Changements de style de vie
Des stratégies éprouvées pour aider les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de la maladie de Parkinson comprennent un engagement social, de la stimulation mentale, de l’exercice régulier, de l’alimentation saine, d’un sommeil de qualité, d’une attention particulière à la santé vasculaire, de la gestion du stress…

Avec l’âge, les exercices physiques et intellectuels diminuent, privant du même coup le cerveau d’une activité d’éveil et d’oxygénation, vitale à son fonctionnement. Les neurones ont alors de plus en plus de difficultés à répondre favorablement et efficacement aux demandes de l’organisme.

Dans le cas des maladies neurodégénératives comme les maladies d’Alzheimer ou de Parkinson, les neurones sont détruits lentement, sans pouvoir être remplacés. Ces deux pathologies affectent le cerveau et donc le fonctionnement général du corps, qui glisse doucement vers des états de dépendance et de non-contrôle.

Dans le cas de la maladie d’Alzheimer, on parle de « démence » à cause des troubles cognitifs engendrés (troubles de la mémoire, du langage et du jugement, hésitations, perte des notions spatio-temporelles…). Concernant Parkinson, les tremblements des membres au repos, la lenteur et la raideur des mouvements sont plus caractéristiques car la maladie n’atteint qu’une région particulière du cerveau.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email