Selon Stellantis: 15 000 commandes de FIAT en deux semaines – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Selon Stellantis: 15 000 commandes de FIAT en deux semaines

Selon Stellantis: 15 000 commandes de FIAT en deux semaines

Le groupe automobile multinational Stellantis, qui a lancé la commercialisation des voitures de la marque italienne FIAT en Algérie, le 19 mars dernier, vient de publier son bilan en Algérie mais aussi en Afrique et au Moyen-Orient, ainsi que son plan stratégique à l’horizon 2030.

Ainsi, 15 000 commandes de voitures sont déjà recensées en Algérie les deux premières semaines du lancement des ventes, sachant que Stellantis El Djazaïr ambitionne de commercialiser plus de 50 000 voitures de la marque FIAT dans le pays durant l’année 2023.

Après le lancement officiel de la commercialisation des voitures FIAT en Algérie, lors d’une cérémonie à laquelle ont pris part les autorités algériennes mais aussi les responsables de Stellantis pour la région MENA, les commandes ont commencé deux jours plus tard, soit le 21 mars, date du début des ventes. Des Algériens qui attendaient avec impatience le retour de l’importation des véhicules ont déjà passé leur commande. Depuis le début des ventes le 21 mars 2023, 15 000 commandes ont été enregistrées les deux premières semaines ainsi que 100 000 visiteurs à travers les différents points de contact de FIAT en Algérie.

C’est ce qu’a indiqué, dans un communiqué, le groupe automobile qui a présenté son bilan de 2022 pour l’Afrique et le Moyen-Orient, ainsi que son plan stratégique Dare Forward 2030. « Ce plan conduira l’entreprise à devenir le leader en termes de parts de marché, d’expérience client et de transition énergétique, a-t-on indiqué. Il convient de rappeler que pour le marché algérien, 50 000 véhicules vont être importés d’ici la fin de l’année en cours.

Un chiffre qui devrait être revu à la hausse, selon les affirmations de Samir Cherfan, directeur des opérations du Groupe Stellantis pour la région MENA, qui avait, lors du lancement officiel de l’opération de commercialisation de FIAT en Algérie, affirmé que ce chiffre « sera ajusté en fonction de la demande et des commandes », sachant que des observateurs estiment que ce nombre ne pourra pas répondre à la grande demande.

Cependant, le retour de l’importation des véhicules permettra d’alimenter le marché de véhicules neufs après une perturbation de presque quatre années, et ainsi en finir définitivement avec la crise dans cette filière. Stellantis El Djazaïr, notons-le, commercialise six modèles dont trois touristiques et trois utilitaires, à un prix oscillant entre 2,6 et 4,6 millions de dinars.

FIAT ne compte pas se limiter à la commercialisation des voitures, d’autant qu’une usine est déjà implantée dans la wilaya d’Oran, laquelle va entrer en production. La première voiture sortira des lignes de production avant la fin de l’année. Le coût de l’investissement dans cette industrie est estimé à 200 millions d’euros. « Le 19 mars 2023, nous avons annoncé la première vague d’investissements de Stellantis et de ses fournisseurs totalisant, plus de 200 millions d’euros pour fabriquer quatre modèles avec le démarrage de la production de FIAT 500 en décembre 2023 », a-t-on précisé.

Par ailleurs, le groupe automobile a mis en avant ses résultats « solides » pour l’année 2022 en Afrique et au Moyen-Orient, affirmant que le résultat opérationnel courant est multiplié par quatre depuis la création de Stellantis. Les parts de marché ont ainsi enregistré une hausse de +0,3 point par rapport à 2021 et les objectifs 2025 ont été atteints en 2022 en termes de qualité du produit.

Pour ce qui est des achats, 50 % de l’objectif 2030 a été atteint en 2022. Le groupe qui est revenu sur son plan industriel et commercial dans la région Afrique et Moyen- Orient, notamment en Afrique du Sud, en Algérie, en Egypte, au Maroc et en Turquie, a fait savoir que l’ambition de la région MENA est de devenir le leader du marché d’ici à 2030 avec plus d’un million de véhicules vendus, et ce en consolidant sa position dans la couronne méditerranéenne et les territoires français d’outre-mer, atteignant plus de 30 % de parts de marché et montant en puissance au Moyen-Orient, en Afrique du Sud et en Afrique subsaharienne avec une part de marché supérieure à 12 %.

« L’Afrique et le Moyen-Orient est une région vaste et prometteuse avec un fort potentiel de croissance », a-t-on souligné, signalant que Stellantis s’engage à contribuer au développement de l’industrie automobile dans la région et s’investit pour renforcer son empreinte afin de répondre aux besoins de mobilité de ses clients. « Grâce au fort engagement de ses employés et partenaires, Stellantis avance à toute allure dans la réalisation de son plan stratégique Dare Forward 2030 », selon Samir Cherfan.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email