-- -- -- / -- -- --
Nationale

Commerce: Formation aux métiers de l’export

Commerce: Formation aux métiers de l’export

Les métiers de l’export ont été au programme d’une formation initiée par la Chambre de commerce et d’industrie du Titteri au profit des cadres des entreprises et organismes économiques locaux.

La session de formation a permis aux participants de mieux connaître le processus lié à la recherche et à l’exploration de nouvelles opportunités d’affaires au-delà des frontières nationales comme voie majeure de croissance.

Désormais, la dimension internationale doit être intégrée dans le projet de développement de l’entreprise en ayant un comportement proactif, en considérant que le marché extérieur est le prolongement du marché domestique.

L’expert international et néanmoins président de l’association algérienne Conseil-export (ACE), Lalmas Smaïn, déclarera, à l’occasion d’une formation destinée aux cadres d’entreprises et organismes économiques locaux organisée par la Chambre de commerce et d’industrie du Titteri, que l’activité export doit aussi être intégrée dans la stratégie de développement de l’entreprise, en faisant comprendre à nos managers que cette activité n’est pas secondaire.

Les aspects en rapport avec les métiers de l’exportation, notamment en ce qui concerne l’environnement international, les modes d’entrée dans les marchés internationaux, la négociation interculturelle, la sécurisation financière et contractuelle, la logistique et les démarches douanières, ont été traités.

Le processus d’exportation exige des démarches d’identification des marchés où le produit peut se faire une place, en identifiant les risques potentiels à l’internationalisation qui peuvent revêtir différentes formes : politiques, réglementaires, économiques et monétaires.

L’internationalisation suppose la maîtrise de plusieurs processus, notamment le « savoir-faire » lié à l’activité de production et savoir s’adapter à chaque pays où le produit sera exporté, le « savoir-livrer » par la maîtrise des contraintes logistiques et douanières, le « savoir-manager » pour préserver les choix de développement stratégique à l’international.

Pour accompagner l’entreprise dans sa démarche à l’exportation, l’Etat algérien a mis en place le Fonds spécial pour la promotion des exportations (FSPE), destiné à apporter un soutien financier aux exportateurs dans leurs actions de promotion et de placement de leurs produits sur les marchés extérieurs.

Le Fonds couvre les charges liées à l’étude des marchés extérieurs, les frais de participation aux foires et expositions à l’étranger, le transport international et la manutention dans les ports algériens, les coûts d’adaptation des produits aux marchés extérieurs, les coûts de prospection, etc.

A cet avantage s’ajoutent les possibilités offertes par la Chambre nationale de commerce et d’industrie dans l’identification des marchés à fort potentiel pour placer les produits nationaux dans les pays où la demande existe.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email