-- -- -- / -- -- --
Nationale

Commerce extérieur : Un déficit de plus de 8 milliards de dollars en 9 mois

Commerce extérieur : Un déficit de plus de 8 milliards de dollars en 9 mois

La balance commerciale de l`Algérie a accusé un déficit de 8,14 milliards de dollars (mds usd) sur les neuf premiers mois de 2017, selon les données des douanes. Quoiqu’important, le déficit s’est réduit de 38% par rapport à la même période de 2016, où il avait atteint 13,11 milliards de dollars.

Cela s’explique par la hausse des exportations qui ont augmenté de 18,2%, générant des recettes de 25,78 milliards de dollars (mds usd) contre 21,82 mds usd sur la même période de 2016, selon les statistiques douanières. Quant aux importations, elles se sont établies à 33,92 mds usd contre 34,93 mds usd, soit une réduction de seulement 2,89%.

Le taux de couverture des importations par les exportations est passé à 76% contre 62% à la même période de l’année précédente. Comme toujours, les hydrocarbures constituent l’essentiel des ventes algériennes à l’étranger. Elles représentent 94,66% du volume global des exportations, avec 24,41 mds usd contre 20,52 mds usd sur la même période de 2016, soit une hausse de 3,89 mds usd correspondant à une augmentation de près de 19%.

Quant aux exportations hors hydrocarbures, elles restent marginales avec 1,38 md usd, soit une hausse de 5,76% par rapport à la même période de 2016. En dehors des hydrocarbures, l’Algérie a exporté des demi-produits avec 973 millions usd (contre 982 millions usd), des biens alimentaires avec 277 millions usd (contre 208 millions usd), des biens d’équipements industriels avec 61 millions usd (contre 39 millions usd), des produits bruts avec 51 millions usd (contre 61 millions usd), des biens de consommation non alimentaires avec 15 millions usd (contre 12 millions usd) et des biens d’équipements agricoles avec 0,16 million usd (contre 0,05 million usd).

Concernant les importations nationales, l’Algérie a réduit ses importations en biens d’équipements industriels dont la facture s’est établie à 10,45 mds usd contre 11,54 mds usd (-9,51%), en demi-produits à 7,96 mds usd contre 8,63 mds usd (-7,7%), et en produits bruts à 1,07 md usd contre 1,18 md usd (-9,07%).

La facture alimentaire établie à 6,5 milliards de dollars 

Les importations du pays ont augmenté pour les produits alimentaire, se chiffrant à 6,5 mds usd contre 6,1 mds usd (+6,4%), les produits énergie et lubrifiants à 1,15 md usd contre 904 millions usd (+27,65%), les biens d’équipements agricoles à 474 millions usd contre 359 millions usd (+32,03%), et les biens de consommation non alimentaires à 6,3 mds usd contre 6,2 mds usd (+1,7%).

En termes de mode de financement des importations, sur les 33,92 mds usd de biens importés durant les neuf premiers mois de 2017, un montant global de 20,68 mds usd a été payé par cash (60,95% des importations globales). Les lignes de crédit ont financé les importations pour un montant de 12,01 mds usd (35,42% des importations), tandis que les comptes en devises propres ont été utilisés pour des importations de 7 millions usd (0,02%). Le reste a été financé par le recours à d’autres moyens de paiement à près de 1,2 md usd (3,6% des importations).

L’Italie premier client de l’Algérie, la Chine son premier fournisseur 

Les cinq premiers clients de l’Algérie, au cours des neuf premiers mois de 2017, ont été l’Italie avec 4,22 mds usd (16,4% des exportations globales algériennes), suivie de la France avec 3,17 mds usd (12,31%), de l’Espagne avec 2,79 mds usd (10,81%), des Etats-Unis avec 2,34 mds usd (9,1%) et du Brésil avec 1,6 md usd (6,22%).

Quant aux principaux fournisseurs la Chine est encore en tête avec 6,56 mds usd (19,4% des importations globales algériennes), suivie de la France avec 3,07 mds usd (9,06%), de l’Italie avec 2,58 mds usd (7,62%), de l’Allemagne avec 2,29 mds usd (6,74%) et de l’Espagne avec 2,28 mds usd (6,71%).

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email