-- -- -- / -- -- --
Nationale

Comment le carburant de la station d’essence de Dar El Beida part au Maroc

Comment le carburant de la station d’essence de Dar El Beida part au Maroc

Après avoir loué un véhicule, les deux ressortissants marocains, avec la complicité d’un employé d’une station d’essence de Dar El Beida font remplir, lors de chaque opération, des centaines de litres de carburant sans plomb dans des bidons avant que ces quantités soient expédiées au Maroc via les réseaux de la contrebande.

Les services de police d’Alger ont traité deux affaires relatives au trafic des stupéfiants et carburant pour lesquelles cinq trafiquants ont été interpellés, tandis que 910 comprimés de psychotropes, 520 litres de carburant (sans plomb), plus de 14 millions de centimes et 270 euros ont été saisis, selon la Sûreté d’Alger.

La première affaire a été diligentée avant-hier par les éléments de la police de Dar El Beida, où trois présumés trafiquants de carburant ont été arrêtés et 26 pleins bourrés, chacun, de 20 litres de carburant sans plomb ont été saisis.

Selon la Sûreté d’Alger, il s’agit de deux ressortissants marocains et d’un algérien, membres d’un réseau de contrebande de carburant, qui agissaient dans un quartier de la capitale avec la complicité d’un employé d’une station de services sise à Dar El Beida.

Tout a commencé il y a trois jours, lors du contrôle d’un véhicule touristique suspect (loué auprès d’une agence de location) par les éléments de la police de Dar El Beida, à bord duquel se trouvaient deux personnes d’origine marocaine.

En fouillant la voiture, les policiers ont découvert 26 bidons remplis de carburant, au total 520 litres de sans plomb. Interrogés sur la provenance de cette marchandise, les deux marocains ont avoué qu’ils ont acheté le carburant auprès d’un complice qui travaille dans une station d’essence à Dar El Beida.

Poussant davantage les investigations, les enquêteurs ont arrêté le complice. Ce dernier alimentait ses acolytes en carburant pour que, par la suite, l’essence soit dirigée sur le Maroc. Pour chaque opération, l’employé de la station d’essence touchait 270 euros. Les trois hommes ont été présentés jeudi dernier à la justice.

Dans la deuxième affaire, c’est un trafiquant de drogue qui a été arrêté et 910 comprimés de psychotropes ont été saisis par la police judiciaire (PJ) de Sidi M’Hamed. Tout a eu lieu jeudi passé, lorsque les policiers de la PJ ont intercepté un véhicule à bord duquel une personne suspecte a été soumise à la fouille. En vérifiant le véhicule, les policiers ont découvert sous le siège arrière un coffre dans lequel se trouvaient 888 comprimés de psychotropes.

Les investigations ont permis, en outre, d’interpeller le second complice suite à une opération menée dans la commune de Rouiba. Là, les policiers ont saisi 20 autres psychotropes et une somme (représentant les revenus des ventes) de 142 500 DA. Les deux suspects ont été présentés jeudi passé au tribunal de Sidi M’hamed, où ils ont été écroués, indique la Sûreté d’Alger.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email