-- -- -- / -- -- --
Sports

Combattre le fléau par l’application des lois

Combattre le fléau par l’application des lois

Les participants à une journée parlementaire sur le sport et la violence organisée au siège de l’Assemblée populaire nationale (APN) ont mis en avant la nécessité d’appliquer tous les textes de lois relatifs à la lutte contre ce fléau.

Djaafar Yefsah, ancien cadre du ministère de la jeunesse et des sports a déploré que les nombreux textes de lois élaborés après une analyse approfondie du phénomène de violence en milieu sportif soient restés lettre morte.

Dans une communication intitulée « Sport et violence, vers une approche éducative pour combattre le fléau », l’intervenant a expliqué que les lois ont été appliquées à 37% seulement et que les recommandations des différentes rencontres n’ont jamais été mises en œuvres.

De son coté, Mourad Boutadjine, commentateur sportif et ancien parlementaire est revenu sur le défaut de suivi de la mise en oeuvre des lois par les parlementaires qui sont habilités à mettre en place des commissions d’enquête pour connaitre les motifs de la non application des lois.

70% des lois promulguées anciennement pour combattre la violence dans les stades n’ont pas été mises en oeuvre et de nouveaux textes ont connu le même sort, a-t-il dit appelant les participants à trouver des solutions à cette problématique à partir de l’hémicycle.

Pour le député Boudaoud Liamine, le phénomène de violence est présent dans toutes les sociétés, mais qu’en Algérie ce fléau se présentait sous de multiples aspects. « Même une victoire est célébrée dans l’incivisme », a-t-il fait remarquer appelant à la conjugaison des efforts pour cerner le fléau.

Il a préconisé la mise à contribution des journalistes et éducateurs pour le développement de l’esprit sportif. Le commissaire divisionnaire Abdelmadjid Saadi a présenté l’approche de la sûreté nationale dans la gestion des rencontres de football. La période 2014-2015 a enregistré un taux d’agressions contre les agents de l’ordre supérieur à celles ciblant les supporters, a-t-il révélé.

Les interventions ont été axées sur la nécessaire formation d’animateurs de quartiers pour encadrer les supporters, la vidéosurveillance des stades et l’élaboration d’un fichier national des fauteurs de troubles dans les stades. Il s’agit, selon les participants, de se rapprocher des jeunes et d’être à l’écoute de leurs doléances et de leurs problèmes qui souvent sont à l’origine de leur comportement agressif lors des rencontres disputées par leurs clubs favoris.

Le président de l’APN, Mohamed Larbi Ould Khelifa a présidé l’ouverture du séminaire en présence d’anciens joueurs et entraîneurs de foot bal, de présidents de clubs et des cadres de la sûreté et de la gendarmerie nationales. D’anciens champions sportifs ont été distingués pour la circonstance.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email