-- -- -- / -- -- --
Nationale

Clôture de l’expo de Hassi-Messaoud : Plus de 7 500 visiteurs au Salon

Clôture de l’expo de Hassi-Messaoud : Plus de 7 500 visiteurs au Salon

La huitième édition de « Hassi-Messaoud Expo » a baissé rideau jeudi 24 octobre. Ce Salon, qui a regroupé les pétroliers et leurs fournisseurs a été une grande réussite pour les exposants, qui ont noué des contacts qui seront éventuellement sanctionnés par des partenariats. Cela dit, pénétrer le marché dans ce secteur à fort potentiel n’est pas un exercice facile pour les petites entreprises algériennes, fortement concurrencées par celles étrangères.

C’est le cas de Wlida, une entreprise spécialisée dans la maintenance industrielle, qui propose des prestations spécifiques au secteur pétrolier. Amar Aider, responsable de l’entreprise, affirme que la société qu’il dirige a pu se faire une place d’autant que cette spécialité était, il y a dix ans, « la chasse gardée » des sociétés étrangères. « Maintenant on est sur le marché et notre service est très compétitif sur le plan technique et prix », a-t-il fait savoir, précisant que son personnel est à 100% algérien.

Néanmoins, il a signalé le fait d’être concurrencé par les entreprises étrangères, qui bénéficient d’avantages. Cet état de fait remet en cause le principe de la préférence nationale qui n’est pas appliqué sur le terrain. Selon lui, les sociétés ont tout à gagner en sollicitant les services des ces PME algériennes, qui ont développé un savoir-faire avéré.

Elles sont donc nombreuses, ces PME algériennes qui ont investi dans certains services spécifiques aux hydrocarbures, et auxquelles il faut seulement faire confiance. Pour ce qui est de ce Salon, M. Aider, qui affirme avoir participé à toutes les éditions de Hassi-Messaoud Expo, se dit satisfait car, « comme toujours ça permet de nouer des contacts ». Idem pour la société Liftal, spécialisée dans la fabrication de matériel et accessoires de levage, utilisés notamment dans l’industrie pétrolière, qui active depuis 2006. « On a été contactés par plusieurs sociétés qui ont montré un grand intérêt pour nos produits », nous a fait savoir la responsable de ce stand. La satisfaction est aussi du côté de Scoa Algérie, qui a exposé lors de ce Salon les gammes d’éclairage public LED et solaire. C’est ce dont témoigne d’ailleurs, Chahrazed Bahlat. « Notre participation est très bénéfique. Beaucoup d’entreprises de réalisations sont intéressées par nos produits », a-t-elle indiqué. C’est dire que ce rendez-vous annuel est réellement une plateforme d’échanges entre les professionnels.

La satisfaction est aussi du côté de Petroleum Industry Communication, qui organise ce rendez-vous depuis sa création. Djaffer Yacini a, en effet, qualifié cette huitième édition de réussie compte tenu du nombre d’exposants et de visiteurs qui sont de « qualité », et « c’est ce qui fait la particularité du Salon », dit-il. Ainsi, l’édition, très riche en échanges et discussions, a enregistré un grand nombre de visiteurs qui a dépassé 7 500. Le rendez-vous est déjà donné pour le NAPEC 2020 (18-24 mars à Oran), le plus grand Salon international des hydrocarbures et de l’énergie en Afrique et en Méditerranée. Selon M.Yacini, le NAPEC, qui va fêter son dixième anniversaire, s’annonce déjà grandiose, d’autant que le nombre de participants a augmenté et qu’on note l’arrivée de nouveaux pavillons (Russe, Italien, Iranien). Plusieurs sociétés issues de 45 pays sont donc attendues à cette manifestation de grande envergure.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email