-- -- -- / -- -- --
Culture

Cinquante créations et plus

Cinquante créations et plus

Pour la première Journée du design italien dans le monde, l’exposition 50+ ! réunira des œuvres de designers italiens et algériens au Musée national d’art moderne et contemporain-Mama, jusqu’au samedi 18 mars.

Fixée pour le 02 mars dans une centaine de villes de tous les continents et lancée par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale d’Italie, la première édition de la Journée du design italien sera accueillie à Alger au Musée national d’art moderne et contemporain-Mama.

Il s’agira, dès ce samedi 04 mars, d’échange entre designers des deux pays. Des œuvres de dix-neuf designers italiens et algériens sont exposées, proposant au regard un design graphique et une conception d’objets domestiques. Plus de cinquante travaux Made in Italia, produits par des studios et des artistes, sont dévoilés : objets domestiques (fauteuils, chaises, lampes, etc.) qui mettent en évidence l’évolution des moeurs, l’histoire, l’économie et le mode de vie de la société italienne. Un design qui est représenté par des touches artistiques singulières, accompagnées d’affiches inhérentes à l’histoire du design italien. 

Du côté algérien, une trentaine d’installations sont proposées. Leila Mammeri expose une armoire à chariots aux couleurs chatoyantes pouvant servir de casiers pour écoliers. Réalisée à base de bois, de métal ou de plexiglass, ces objets à usage domestique et professionnel répondent au “ souci du rangement ”, comme l’explique cette enseignante de l’art graphique et de sculpture, rapporte l’Agence presse service d’Algérie. Diplômée de l’école des Beaux-Arts, Radia Zitouni livre un coussin réalisé à partir de balles de tennis et de cylindres de carton, le tout avec un design ludique.

Le jeune Liess Vergès, lui, donne à voir deux tableaux en noir et blanc représentant des arabesques qui évoquent la contemplation. En revisitant les objets d’artisanat, Nabila Kalache propose une série de tapis aux motifs traditionnels. Et Souad Bouras présente des tabourets, sous forme de derbouka (instrument local de percussion), réalisés à partir d’objets de récupération.

Autant de créations relevant de l’utilitaire et de l’esthétique. Durant cette manifestation à caractère international, les designers italiens se présentent comme des ambassadeurs dans la ville hôte, invitant à l’échange et au débat tout en identifiant la valeur artistique du pays où l’exposition suit son cours, c’est-à-dire l’artisanat, les innovations technologiques, les techniques de construction, les matériaux. Dans ce sens, il sera question d’étudier la possibilité d’éventuels projets communs. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email