-- -- -- / -- -- --
Nationale

Cinq syndicats menacent de paralyser les écoles

Cinq syndicats menacent de paralyser les écoles

Secoué depuis le 30 janvier dernier par la grève illimitée du CNAPESTE, le secteur de l’éducation devra faire face, ces prochains jours, à un autre mouvement de protestation.

Pas moins de cinq syndicats activant dans le secteur de l’éducation ont brandi la menace de réinvestir le terrain. Les syndicats de l’éducation affiliés à l’Intersyndicale de l’éducation (CELA, SATEF, SNAPEST, SNTE, UNPEF) ont décidé d’observer une grève nationale de deux jours, les 20 et 21 février prochaines. Réuni avant-hier au siège national de l’UNPEF, ces formations syndicales ont appelé leurs adhérents à se mobiliser pour la réussite de la grève du 14 février à laquelle a appelé l’Intersyndicale autonome de la fonction publique. Lors de cette réunion, les syndicats ont évoqué la situation sociale et professionnelle que vivent les travailleurs du secteur.

Ces derniers dénoncent « la dégradation du pouvoir d’achat, qui a affecté directement les travailleurs, ainsi que les atteintes aux libertés syndicales et l’absence d’une véritable prise en charge des dossiers et inquiétudes soulevées », lit-on dans un communiqué rendu public hier. Les syndicats en question ont, à l’issue de cette réunion, élaboré une plate-forme de revendications. Cette dernière tourne autour de « l’amendement du décret exécutif 12/240 portant statut particulier des personnels de l’éducation nationale, l’adoption d’un régime indemnitaire incitatif, ainsi que la révision de la grille salariale en fonction de l’inflation ». Les protestataires exigent également la révision de la loi fondamentale du secteur de l’éducation, la prise en charge des revendications soulevées dans le cadre de l’Intersyndicale, l’application immédiate de la décision présidentielle concernant la revalorisation des diplômes DEUA et licence, la création d’un nombre suffisant de postes pour tous les grades, l’augmentation de la rémunération des heures supplémentaires, et enfin l’amélioration de la situation socioprofessionnelle des corps communs et ouvriers professionnels en procédant à l’annulation de l’article 87 bis. Par ailleurs, les syndicats ont appelé, dans le même document, les pouvoirs publics à « prendre au sérieux les revendications et à ouvrir un dialogue sérieux et responsable afin de trouver des solutions rapides et concrètes ».

Le CNAPESTE déterminé à aller jusqu’au bout

Le CNAPESTE poursuit sa grève illimitée qui est aujourd’hui à son neuvième jour. Cette action se durcit et s’élargit. Le chargé de communication du CNAPESTE avance un taux de suivi de plus de 72% au niveau national. Dans le cycle secondaire, le taux est de 83%, dans le moyen, il est de 62% alors que dans le primaire, il est de 30%, affirme Messaoud Boudiba. Hier encore, les élèves, les trois paliers confondus, n’ont pas rejoint leurs classes. Il faut dire que rien ne changera qu’après satisfaction totale des revendications soulevées par cette formation syndicale. Le ministère de l’Education nationale a invité hier les représentants du bureau de wilaya de Béjaïa du CNAPESTE à tenter de

trouver des solutions qui mettraient fin à la grève dans cette willaya. Le chargé de communication de ce syndicat assure que seul le règlement des revendications mettra un terme à cette grève « illimitée ». En effet, ni les menaces de la tutelle concernant les ponctions sur salaires et la radiation, ni même celles de la justice n’ont empêché les enseignants de poursuivre leur action.

La ministre de l’Education estime que la grève illimitée initiée par le CNAPESTE, pote préjudice au principe d’équité qui est, selon elle, l’un des principes du système scolaire. Elle est allée jusqu’à menacer de radiation des enseignants grévistes, notamment après l’arrêt de justice qui qualifia l’action d’illégale. Des menaces qui n’ont pas empêché les enseignants des trois paliers confondus à poursuivre leur grève, dont l’impact est beaucoup plus sévère dans quatre ou cinq wilayas du pays.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email