-- -- -- / -- -- --
Monde

Cinq mille soldats de l’Otan aux frontières russes

Cinq mille soldats de l’Otan aux frontières russes

L’Otan, contrôlé par les Etats-Unis, est monté jeudi d’un cran vers la guerre contre la Russie, en créant une nouvelle force de 5.000 hommes rapidement mobilisable et six « centres de commandement » en Europe de l’Est, près de la Russie.

La France, l’Allemagne, l’Italie, la Pologne, l’Espagne et le Royaume Uni ont accepté d’être les premiers pays à participer à cette nouvelle force « fer de lance », a précisé le Secrétaire de l’organisation atlantiste, M. Stoltenberg à l’issue d’une réunion des ministres de la Défense de l’Otan à Bruxelles. Elle doit être opérationnelle en 2016. « C’est une réponse aux actions agressives de la Russie, qui a violé la loi internationale et annexé la Crimée », avait souligné M. Stoltenberg en arrivant à la réunion des ministres de la Défense des pays membres de l’Otan à Bruxelles. De leur côté, un ancien chef de diplomatie et un intellectuel américains appellent à faire tout pour éviter une tragédie historique en Ukraine.

L’escalade par Washington du conflit en Ukraine peut tourner en « tragédie historique », prévient jeudi Mint Press, ajoutant que même des personnes aussi différentes que l’ex-secrétaire d’Etat américain Henry Kissinger et son farouche critique Noam Chomsky le comprennent.

« Alors que les Etats-Unis s’élancent à corps perdu dans le conflit militaire entre le gouvernement qui s’est emparé du pouvoir à Kiev et les gouvernements tendant à l’autodétermination dans l’est de l’Ukraine, ils (Kissinger et Chomsky, ndlr) sont unanimes à indiquer que la mise sur la guerre est une erreur, voire une erreur historique », écrit le site. Mint Press News constate que l’avis des MM. Kissinger et Chomsky sur le conflit en Ukraine se trouve en contradiction avec la position « belliqueuse » de l’administration du président Barack Obama et du sénateur républicain John McCain qui ne font qu’aggraver la crise en Ukraine.

Henry Kissinger reconnaît que ce sont justement les Etats-Unis et l’Europe qui répondent de la « catastrophe actuelle » en Ukraine, alors que Noam Chomsky affirme que les Etats-Unis et l’Otan attisent le conflit qui peut dégénérer en guerre nucléaire. Selon ce dernier, le conflit ukrainien a commencé quand « Washington a violé la promesse donnée à l’URSS et s’est mis à s’élargir à l’est. » « Nous flirtons avec une catastrophe », a mise en garde l’intellectuel dissident américain. De son côté, l’ancien chef de la diplomatie américaine a appelé les pays impliqués dans le conflit ukrainien à « faire tout pour éviter une tragédie historique ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email