Cinq jours décisifs pour les futurs universitaires – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Cinq jours décisifs pour les futurs universitaires

Cinq jours décisifs pour les futurs universitaires

Après trois années passées en cursus secondaire dans leurs lycées, voilà que le jour de vérité sur l’ensemble des études acquises est arrivé pour décrocher le sésame, le bac, qui permettra à chaque lycéen l’accès à l’université.

Dans la wilaya de Blida, 21 680 candidats, toutes catégories confondues, dont ceux scolarisés, ceux non scolarisés et ceux des établissements pénitentiaires, sont concernés par cette épreuve. Tous les moyens humains, matériels et sécuritaires ont été mobilisés pour garantir le bon déroulement des épreuves, qui s’étaleront sur cinq jours.

Pour faire face à toute forme de fraude ou de triche, des mesures ont été prises et des sanctions ont été introduites dans le code pénal, dont les amendements criminalisent désormais toute action de fraude sous le chef d’accusation « d’atteinte aux examens et concours ». Tout candidat impliqué risque jusqu’à 15 ans de prison.

C’est dire toute la détermination des pouvoirs publics de mettre définitivement fin à ce phénomène qui a pris des proportions alarmantes ces dernières années. A travers les ondes de la radio locale de Blida, la tutelle a aussi appelé les élèves à « faire preuve de vigilance et de sens de responsabilité en ne se laissant pas influencer par les publications, les sujets ou les corrigés types fictifs relayés sur les réseaux sociaux en vue de les déconcentrer et porter atteinte à la crédibilité du baccalauréat ».

Rappelant l’impératif de respecter les mesures en vigueur dans les centres d’examen en vue d’assurer le bon déroulement de ce rendez-vous ainsi que l’interdiction de ramener, porter ou utiliser tout moyen de communication, notamment les téléphones portables, un appel est lancé aux parents d’élèves et au personnel de l’éducation pour « adhérer avec force aux opérations de sensibilisation en vue de réunir un climat positif pour nos enfants et barrer la route aux aventuriers ».

Très optimiste pour ces cinq jours de baccalauréat et conscient de ce qui l’attend, Tarek a déclaré au Jeune Indépendant : « Je me suis bien préparé, en solo et en groupe avec des amis. Je suis le dernier de la famille à passer le bac. Tous mes frères et sœurs l’ont eu avec de très bonnes moyennes, pourquoi pas moi. » Bon courage pour l’ensemble des candidats.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email