-- -- -- / -- -- --
Culture

Cinq fresques géantes pour l’embellissement de la capitale

Cinq fresques géantes pour l’embellissement de la capitale

Les jeunes artistes peintre de la Ligue des arts plastiques de la wilaya d’Alger dont le président est M. Mohamed Rabahi, viennent de réaliser une magnifique prouesse. Ils ont eu sept jours pour terminer cinq immenses fresques dans cinq lieux stratégiques de la capitale.

Ces jeunes sont au nombre de vingt cinq et il viennent de quinze wilayas du territoire national. ‘’ Par l’intermédiaire des associations et des maisons de jeunes de l’intérieur du pays, nous avons retenu vingt cinq jeunes que nous avons invités pour un séjour à Alger du 12 ai 18 septembre dans la cadre d’un événement répondant à nos activités et que nous avons intitulé, Festival régional de l’art dans la rue’’ précise M. Larbi Makhlouf, secrétaire général de la ligue des arts plastiques de la wilaya d’Alger et en même temps coordinateur et responsable de la communication de ce festival.

‘’ C’est la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya d’Alger qui a pris en charge ces jeunes plasticiens dont la moyenne d’âge ne dépasse pas vingt huit ans’’, précise encore M. Larbi Makhlouf. Cinq thèmes ont été retenus pour inspirer le génie créatif de ces jeunes artistes auxquels ont été désignés cinq espaces attribués par les communes d’ Alger centre, de Dely Ibrahim, de Sidi M’hamed et d’Elbiar. Ainsi après une semaine d‘intenses activités créatrices, cinq monumentales fresques ont vu le jour.

Il s’agit de la superbe œuvre d’art du Bd Mohamed V, face au siège du Croissant rouge algérien avec pour thème, les riches valeurs de notre patrimoine culturel, celle du quartier du Télemly, place centrale, avec pour thème, la préservation et la défense de notre environnement, celle de la commune de Sdi M’hamed, située près de la maison de la presse du Premier mai avec pour thème, les conséquences heureuses de la paix et de la réconciliation nationale, celle de Dely Ibrahim, face à l’université avec pour thème, l’amour de la liberté et enfin, la fresque du lycée Bouattoura à Château neuf avec pour sujet, l’innocence de l’enfance porteuse des projets d’avenir. 

Parallèlement à l’action de ces jeunes artistes des différents coins du pays, les écoliers ont été associés à cet événement comme ce fut le cas concernant des élèves du primaire et du collège de Château neuf qui ont été initiés, par les équipes de la ligue des arts plastiques d’Alger, à la technique de la craie. Les meilleures œuvres réalisées dans cette techn ique ont été couronnées par des prix sous forme de tableaux.

‘’ Dans le concours qui a été organisé à la fin des travaux artistiques, c’est la fresque de la commune de Sidi M’hamed qui a remporté le premier prix’’, déclare M. Larbi Makhlouf qui souligne que ses auteurs sont originaires de M’sila, Médéa, Boumerdes et Ain Defla et qui ont reçu des récompenses pour leur belle performance.

Ce qu’il faut particulièrement mettre en valeur, en plus de la forte symbolique des messages transmis par ces fresques géantes, c’est l’originalité de la technique utilisée par ces acteurs et qui est la peinture à trois dimensions. Cette technique parfaitement nouvelle, est considérée comme une première en Algérie.

Avec ces réalisations artistiques à grande échelle, les organisateurs de la ligue des arts plastiques de la wilaya d’Alger manifestent la volonté se sensibiliser le citoyen algérien sur la conservation des hautes valeurs de notre identité et en même temps, illustrer son sens élevé de l’esthétique. M. Larbi Makhlouf, lance dans cet esprit, un appel pressant aux citoyens pour prendre soin de ces fresques, réalisées avec des matériaux défiant l’usure du temps.

Larbi Makhlouf demande surtout à ces citoyens d’assurer leur protection car, tout en contribuant à l’embellissement de la capitale, elles représentent des trésors d’imagination en étant de véritables œuvres d’art. Il faudrait noter que ce festival régional de l’art dans la rue est le prolongement de l’imposante exposition réalisée, toujours au niveau national, l’année dernière è Alger, dans les espaces de la galerie d’art Mustapha Kateb. Kamel Cheriti.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email