-- -- -- / -- -- --
Culture

Cinéma: Riche programme aux Journées du Film Européen

Cinéma: Riche programme aux Journées du Film Européen

Le coup d’envoi des Journées du Film européen a été donné ce jeudi 4 novembre à la cinémathèque d’Alger avec la projection du premier long métrage « Sous Le Ciel d’Alice », une comédie dramatique réalisée  par la franco-libanaise Chloé Mazlo. Sorti en 2020, ce film de 90 mn raconte l’histoire d’une jeune femme suisse (Alice) qui décide de s’installer au Liban, contrée ensoleillée et exubérante, et où elle rencontre Joseph, un astrophysicien malicieux qui rêve d’envoyer le premier libanais dans l’espace.

Alice trouve vite sa place dans la famille de Joseph, avec qui elle s’est mariée. Quelques années après, la guerre civile éclate au Liban, et Alice qui vivait le bonheur dans le pays du Cèdre, va connaître la peur de sombrer dans le néant.

Au cours de son allocution d’ouverture des journées, le Chef de la délégation de l’Union Européenne en Algérie, Thomas Eckert a déclaré que “Le cinéma a toujours permis un échange entre les Cultures et le rapprochement entre les peuples”.

Organisées  par la délégation de l’Union européenne en Algérie, les journées du film européen ont ainsi été lancées par le chef de la délégation de l’UE en présence d’un public nombreux. La manifestation qui élira domicile pendant six jours, du 4 au 11 novembre à la cinémathèque de la capitale permettra aux cinéphiles de renouer avec le septième art,  ils pourront aussi  découvrir, en plus des projections, les critiques cinéma écrites par les jeunes participants du projet Jil Cilima, mis en œuvre en septembre dernier par le réseau des instituts culturels nationaux de l’Union européenne (Eunic).

Un riche programme a été concocté par les organisateurs à raisons de deux séances par jour ce qui permettra aux mateurs du grand écran de bénéficier d’un maximum de films.

Le public convié gracieusement à ce cycle cinématographique européen aura l’embarras du choix. De la fiction au film documentaire et court métrage en passant par le film d’animation, un programme varié sera proposé durant cette demi-douzaine à laquelle participent plusieurs pays européens. Le rendez-vous verra la projection de films issus de France, d’Italie, de Belgique, de Pologne, d’Allemagne, de Pays Bas, d’Espagne, de la Hongrie, de Malte, de Suède, de la Grèce et du Danemark, ainsi qu’une série de courts métrage produits par l’Eunic-Algérie dont la projection est prévue aujourd’hui samedi. En tout, une quinzaine de productions cinématographiques est au programme de cette sixième édition qui propose au public, entre autres contenus récurrents, l’”affiliation, la famille et la transmission” dans des formes cinématographiques diverses, à l’instar de “la comédie, le drame et l’animation”, tel que précisé dans le document de présentation.

Des mesures strictes sont par ailleurs prévues afin de faire face à la pandémie du covid-19. Les organisateurs exigent ainsi que le protocole sanitaire soit scrupuleusement respecté. Le port de masque, la distanciation physique et le lavage de mains avec du gel hydro alcoolique à l’entrée de la salle sont obligatoires en plus de la prise de température, précise-t-on. L’accès sera interdit au moins douze ans.  Le festival sera clôturé le 11 novembre à 19h30 avec la projection de “Hamada”, documentaire réalisé avec la coopération de Haut-commissariat aux réfugiés (UNHCR).

Pour rappel, du 2 au 4 novembre, s’est tenue la résidence d’écriture « Écriture en court”. Les dix jeunes sélectionnés auparavant ont pu travailler sur leur scénario de fiction ou de documentaire.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email