-- -- -- / -- -- --
Nationale

CHU de Tizi Ouzou : Qui a voulu utiliser des factures pour escroquer son employeur ?

CHU de Tizi Ouzou : Qui a voulu utiliser des factures pour escroquer son employeur ?

Qui parmi les responsables de l’unité Belloua du CHU Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou a voulu utiliser frauduleusement des factures pour escroquer son employeur ? Telle est la question que les autorités de la wilaya de Tizi Ouzou, dont le wali, se posent depuis quelques jours.

Cette affaire a commencé le 20 décembre 2020, soit le jour où un bienfaiteur originaire de la wilaya de Bouira et répondant à l’appellation de Hadj Ali s’est rendu à cette unité de Belloua, dépendant du CHU Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou, pour demander à voir le directeur dans le but de lui proposer d’effecteur, à ses propres frais, des travaux de réaménagement de la morgue de cette unité et celle du CHU de la ville des Genêts.

Ne connaissant pas le directeur, le bienfaiteur a attendu devant son bureau dans l’espoir d’être reçu. Après une brève attente, un homme sortit de ce bureau et fit comprendre à ce brave bienfaiteur que le directeur n’était pas là. C’était l’un des collaborateurs du directeur. Hadj Ali était sur le point de s’en aller lorsqu’un autre cadre de cet hôpital l’interpella pour l’informer que le directeur était bel et bien à son bureau mais qu’il ne voulait tout simplement pas le recevoir.

Le bienfaiteur s’apprêta à quitter les lieux quand un autre homme l’interpella. Au début de la discussion, il lui fit comprendre que l’hôpital ne voulait pas de ces travaux de réaménagement. Cependant, la discussion prit une autre tournure. «Nous acceptons votre proposition à condition que vous établissiez les factures au nom de cet hôpital une fois les travaux de réaménagement terminés», lui dit cet homme .

Ainsi, toutes les dépenses effectuées seraient faites officiellement par la direction de ladite unité Belloua du CHU de Tizi Ouzou et non par le bienfaiteur. C’est pourquoi celui-ci, outré par cette proposition indécente, quitta précipitamment les lieux et alla faire part de sa déconvenue au député Tayeb Mokadem. Celui-ci adressa aussitôt un rapport au wali qui prit aussitôt les choses en main. Afin de prendre les devants, le directeur de l’unité Belloua du CHU de Tizi Ouzou rédigea aussitôt une mise au point, référencée n°01/DUB/2021 du 3 janvier 2021, qu’il adressa au wali, avec une copie au directeur général du CHU Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou et une autre au député Tayeb Mokadem. Dans ce courrier, le directeur a écrit entre autres : «Je vous informe, Monsieur le wali, que la porte de mon bureau n’est jamais fermée.

Je reçois tout le monde, sans exception aucune, comme vous pouvez le vérifier à tout moment. Alors, comment pourrais-je refuser de recevoir un bienfaiteur qui vient proposer ses services alors que moi-même j’en cherchais un.» Une fois la machine administrative en marche, le bienfaiteur en question fut contacté par le député Tayeb Mokadem. Il a maintenu sa première version. D’ailleurs, il se déplaça à l’unité Belloua, où il faut reçu par le directeur.

Notons qu’il ya enfin eu une entente entre les deux parties quant aux travaux de réaménagement à effectuer à la morgue, laquelle est dans état de délabrement le plus total. Sur les quatre appareils frigorifiques destinés à contenir les cadavres, trois sont hors d’usage. Dieu seul sait à quand remonte leur panne. Notons enfin que si l’opération de réhabilitation de la morgue de l’unité Belloua est enfin acquise, les autorités ne comptent pas en rester là. Elles œuvrent effectivement à identifier le ou les responsables qui ont demandé au bienfaiteur de leur remettre les factures au nom de l’hôpital une fois les travaux de réaménagement terminés. Affaire à suivre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email