-- -- -- / -- -- --
Nationale

CHU de Constantine: 29 employés dont un médecin relevés de leur fonction

CHU de Constantine: 29 employés dont un médecin relevés de leur fonction

Vingt-neuf employés dont un médecin ont été priés de remettre leurs blouses jeudi dernier par le directeur du CHU de Constantine.
Les employés accusés de manquement à leur mission ont été sanctionnés par le premier responsable du Centre hospitalo-universitaire de Constantine lors d’une sortie inopinée effectuée la nuit de mercredi à jeudi derniers.

L’information a été confirmée par le chargé de communication de la structure sanitaire qui a, en outre, précisé que les personnes concernées devront passer devant un conseil de discipline avant de connaître leur sort. U

n médecin, des paramédicaux, des commises ainsi que des agents ont été « pris » en flagrant délit de manquement à leur mission lors de la visite du nouveau premier responsable du CHU qui a relevé lors de sa virée effectuée à 3 heures du matin que certains fonctionnaires avaient carrément déserté leurs postes. Une directive a été donnée le lendemain, soit le vendredi à la suite d’une autre sortie du même responsable, au service de sécurité d’interdire tout accès aux personnes étrangères à la structure, les visiteurs principalement, au-delà de 20 heures.

Beaucoup voient en cette sortie une sorte de réponse du premier responsable de la structure à la dernière sortie médiatique de médecins du Centre lesquels avaient relevé le manque d’hygiène au niveau de certains services à l’image de celui des urgences pédiatriques où des fuites au niveau des sanitaires d’un étage coulaient carrément à l’intérieur de la salle des consultations au rez-de-chaussée. Toutefois, selon le chargé de communication de l’hôpital, le déplacement in situ de M. Benissad installé dans ses nouvelles fonctions au mois de décembre dernier, s’inscrit dans le cadre de la série de mesures dictées par le premier responsable du secteur.

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf avait récemment insisté sur la nécessité d’une stricte application de certains points relevant de la gestion de toutes les structures sanitaires à travers le pays.
Le chef du département de la santé a d’ailleurs tenu lors d’une récente sortie à responsabiliser tout le personnel sanitaire. « Désormais les directeurs n’assumeront plus seuls les défaillances constatées au niveau d’une structure », a laissé entendre le ministre.

Un signe clair que dorénavant les sanctions toucheront tout fonctionnaire défaillant. En effet, le ministre tout en réitérant ses promesses d’accélérer la livraison de nouvelles structures prévues pour les années à venir, avait eu à constater lors de ses sorties sur le terrain dans plusieurs wilayas le manquement criant dans l’organisation de certaines structures. Plusieurs recommandations ont ainsi été dictées au DSP et directeurs de CHU pour tenter justement d’y remédier.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email