-- -- -- / -- -- --
Nationale

Chômage, le grand chantier de Tebboune

Chômage, le grand chantier de Tebboune

L’Etat œuvre à réduire le taux de chômage et à redynamiser le marché du travail à travers une nouvelle politique économique basée sur l’économie de la connaissance, et ce en dépit de la crise sanitaire du coronavirus et ses répercussions sur la vie sociale et économique.

C’est ce qui ressort du message du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, adressé ce samedi à la classe ouvrière, affirmant que les prochaines élections seront une opportunité pour mettre les jalons d’institutions «fortes» et «crédibles».

«Nous œuvrons à réduire progressivement le taux de chômage malgré les contraintes engendrées par la situation épidémiologique, et ce en soutenant l’économie de la connaissance et les start-up, et nous avons veillé à la régularisation des contrats préemploi», a indiqué le président de la République dans un message lu en son nom par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, El-Hachemi Djaâboub, à l’occasion de la Journée internationale des travailleurs.

Le gouvernement s’emploie, a relevé M. Tebboune, à contenir peu à peu la masse des jeunes chômeurs afin de les intégrer dans des postes d’emploi, et ce en mettant en place différents dispositifs destinés à l’appui des entreprises économiques, lesquelles sont appelées, ce dimanche, à contribuer à l’absorption de la main-d’œuvre selon des approches économiques favorisant les start-up et les petites entreprises.

Saluant les efforts des entités économiques qui veillent à la préservation des postes d’emploi et des salaires des travailleurs, le chef de l’Etat a tenu à encourager les jeunes à accéder au monde de l’entrepreneuriat. Il a fait valoir «leur esprit créatif et innovant leur permettant d’avoir la capacité de créer des opportunités d’investissement».

«Les initiatives de la part des jeunes de créer de la richesse et des postes d’emploi ont commencé à donner les résultats escomptés, ce qui nécessite davantage d’encouragement et d’incitation pour adhérer à un modèle économique attractif en mesure de réduire, en partie, les charges dues au chômage et dont nous tâcherons d’en atténuer l’impact avec tous les moyens possibles», a appuyé le Président dans son message.

Affirmant que le 1er mai est l’occasion de faire le point sur les questions en rapport avec le monde du travail, le chef de l’Etat a promis de «préserver le pouvoir d’achat et de renforcer la couverture sociale au profit de toutes les catégories des travailleurs et des retraités».

Aussi, il a mis l’accent sur la consécration de la conscience autour de la notion du travail comme valeur incontournable pour tout projet de développement et de renaissance. «C’est ce qui nous appelle à renforcer la place des travailleurs à l’effet de leur fournir, à eux et à leurs enfants, les conditions idoines pour vivre dans la dignité et la sérénité», a-t-il dit.

«Nous avons noté, depuis plus d’une année, l’amorce d’une dynamique économique libérée des entraves bureaucratiques», a poursuivi le président de la République, ajoutant qu’il y a une forte volonté politique en vue d’une relance économique à travers un large dialogue avec

les partenaires sociaux et économiques. Il a souligné, dans ce sillage, que «la feuille de route du gouvernement est tracée à même de barrer la route aux pratiques des opportunistes et corrompus, et de rompre avec les mentalités basées sur la rente et la dilapidation des richesses».

Concernant les mouvements de protestation ayant caractérisé plusieurs secteurs ces dernières semaines, le chef de l’Etat a considéré que «toutes les formes d’expression revendicative devraient tenir compte de l’intérêt des citoyens, se faire conformément aux lois de la République et ne pas servir de tremplin pour des parties aux desseins suspects».

Par ailleurs, le président de la République a évoqué dans son message les législatives du 12 juin prochain. Il a ainsi appelé le peuple à choisir ses représentants à la future Assemblée populaire nationale et à faire de ces échéances «un rendez-vous consacrant la voix de la démocratie pour un changement émanant de la volonté populaire». Soulignant que toutes les conditions pour des échéances électorales «transparentes» et «intègres» ont été réunies, le président Tebboune a conclu son message en estimant que «ces élections constitueront une opportunité pour bâtir des institutions fortes et crédibles»

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email